Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Réchauffement climatique : des solutions existent

par Laurence Dupuis, mis à jour à 15:15
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Réchauffement climatique : des solutions existent

Ancien Provinois et président de l’association Sauvons le climat, Claude Jeandron a tenu une conférence le 6 novembre à Provins dans le cadre du Forum climat.

La terre se réchauffe — +0,6°C depuis la Seconde Guerre mondiale —, mais de manière non linéaire. Une carte dynamique de la Nasa montre très clairement le réchauffement à la surface du globe. Il apparaît plus ou moins rapide suivant les régions, la hausse des températures étant accélérée sur les pôles.

La montée des mers est le premier effet du réchauffement climatique. Toutefois, si la fonte des glaces représente un tiers de cette élévation des niveaux des eaux, le reste est imparti au gonflement des océans suite à la hausse de leur température.

De plus, la quantité plus importante de CO2 dissoute dans l’eau entraîne une acidification des océans avec des conséquences sur les espèces vivantes comme le corail.

À cela s’ajoutent des phénomènes climatiques extrêmes. Si certains d’entre eux existent de longue date comme El Nino, on note une augmentation de leur ampleur et de leur fréquence.

Des effets anecdotiques se font aussi sentir comme l’avancée de la date des vendanges.

Autre conséquence du réchauffement climatique : l’augmentation des gaz à effet de serre. Si elles sont bénéfiques en permettant de maintenir une température viable, les émissions de CO2 se sont trop développées en raison de l’activité humaine — énergies fossiles et aussi déforestation.

La terre a déjà connu « par nature » de fortes évolutions climatiques mais elles n’ont jamais été aussi rapides.

Lors de la dernière glaciation, il y a vingt-et-un mille ans, sa température moyenne était inférieure à celle d’aujourd’hui de 5°C et la concentration en CO2 de 2 000 ppm contre 400 ppm en 2014.  Cette concentration pourrait s’élever à 900 ppm.

« Évoquer le futur nécessite la mise en place de modélisations. L’hypothèse la plus optimiste table sur une stabilisation de la température à +2°C par rapport au début du XXe siècle. Dans le cas du pire scénario, c’est +4°C », explique le conférencier et président de l’association Sauvons le climat*, Claude Jeandron devant le public venu l’écouter avec intérêt ce 6 novembre dans le cadre du Forum climat à Provins.

D’autre part, les émissions de CO2 sont inégalement réparties entre les pays du globe et leurs évolutions sont variables. Chine (26 %) et États-unis (14,5 %) sont les principaux pays émetteurs de C02 en 2012, suivi de l’Inde, un pays dont les émissions se développent très vite. En Europe, les principaux émetteurs sont l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Les bases de négociations ne sont donc pas les mêmes selon qu’un pays est en voie de développement ou est développé de longue date, d’où des difficultés rencontrées lors des différents sommets qui se sont succédé au cours des vingt dernières années. En 2009, l’accord de Copenhague limitait à 2°C la hausse de température sur le principe de l’engagement volontaire des pays. À la vieille de la Cop 21 — 21e conférence des partis signataires de l’accord de l’Onu pour la réduction des gaz à effet de serre —, quarante pays sur 195 n’ont pas rendu de projet.

La somme des plans actuels conduit à une hausse de 2,7°C, ce qui reste insuffisant.

Autre question posée : comment peut-on aider les pays pauvres à respecter leur engagement ?

Des solutions existent dont la principale : substituer les énergies carbonnées par des décarbonnées qui n’émettent pas de CO2 (biocarburants, chaleur, électronucléaires), voire capter le CO2, le stocker et l’utiliser. « On ne paye pas assez cher les émissions de CO2. Regardez ce qui se passe en Suède », a insisté  Claude Jeandron : « Des solutions techniques existent. Il faut les choisir sans perdre de temps, ni se disperser, ni gâcher l’argent public et en donnant un prix au carbone. » 

*Créée il y a dix ans, cette association est composée de quatre cents scientifiques, membres directs et cotisants, bénévoles, et ne reçoit aucune subvention. Trois d’entre eux participeront à la Cop 21.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages