« Reconstruire notre agriculture »

par Laure Sauvage, mis à jour à 10:21
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
« Reconstruire notre agriculture »

Charlin Hallouin, président de JA 41, signe un billet d’humeur sur fond de Covid-19.

«  Depuis plus d’un mois, notre pays vit une période exceptionnelle. Le Covid-19 a entraîné une crise sanitaire et, dans son sillage, une crise économique se dessine.

Avant tout, j’aimerais exprimer notre soutien au corps médical, qui lutte sans compter contre la maladie. Les soignants sont, comme nous, des passionnés et leur dévouement est admirable. J’aimerais ensuite remercier les agriculteurs, les salariés agricoles et les entreprises au service de l’agriculture qui ont su continuer à travailler dans cette période inédite.

Les Jeunes agriculteurs n’ont pas comme tempérament de baisser la tête. Nous avons souhaité profiter de cette période de confinement pour communiquer toujours plus. Ainsi, nous avons répondu à l’appel de JA national via le hashtag #OnVousNourrit et je remercie les personnes qui y ont participé  !

Nous avons aussi proposé sur nos réseaux une école de l’agriculture à la maison, constituant un bon moyen d’apprendre sur le métier pour les enfants et les parents  !

La crise actuelle a souligné l’importance des agriculteurs dans notre société. Le Président de la République, lors de ses allocutions télévisées, a rappelé l’importance de notre métier et de l’indépendance alimentaire de notre pays.

Monsieur le Président, il est grand temps de s’en rendre compte  ! Les agriculteurs n’ont pas cessé d’alerter sur ce sujet, alors que les gouvernements successifs ont continué à déstabiliser notre souveraineté alimentaire. Dernier exemple  : l’accord du Ceta entre le Canada et l’Union européenne, ratifié par la France l’an dernier.

Depuis plusieurs décennies, les importations augmentent, et l’agriculture française, quant à elle, décroît  :
- baisse du nombre d’installations (- 35  % en vingt ans)  ;
- perte considérable de surfaces agricoles (- 55  000 ha/an dont 4  800 ha en Centre-Val de Loire)  ;
- diminution des actifs en agriculture (- 60  % en trente ans)  ;
- stagnation des revenus agricoles depuis vingt ans alors que le Smic a augmenté de 37  %  !

''C’est au pied du mur que l’on voit le mieux le mur  !'' La pandémie mondiale face à laquelle nous sommes devra permettre de tirer les leçons d’une succession de politiques inadéquates.

Il est grand temps de reconstruire notre agriculture, non pas avec des ''mesurettes'' qui au final n’aboutissent pas, ni à coup de milliards d’euros qui n’arrivent pas dans nos cours de fermes, mais en ayant une vraie politique pour l’agriculture et l’alimentation, portant sur les thèmes suivants  :
- une vraie politique de l’installation avec une valorisation du métier et de ceux qui le font au quotidien  ;
- une vraie politique foncière stoppant l’artificialisation de la terre nourricière  ;
- une vraie politique de la répartition de la valeur ajoutée avec des euros sonnants et trébuchants dans les trésoreries des exploitations  ;
- une vraie politique de réorganisation des filières  : du produit brut au consommateur à 100  % sur notre territoire.

Les consommateurs et les agriculteurs attendent des éléments concrets permettant de sécuriser la souveraineté alimentaire du pays, d’améliorer les conditions de travail et les revenus. En attendant de travailler sur ces défis, nous, agriculteurs et salariés agricoles, seront encore à la tâche pour nourrir la population, notre objectif premier d’hier, d’aujourd’hui et de demain  !

Prenez soin de vous  !  »

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages