Réflexion sur l'adaptation au changement climatique

par Laure Sauvage, mis à jour à 18:19
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Réflexion sur l'adaptation au changement climatique

Une cinquantaine d’éleveurs ont participé à l’assemblée générale du Syndicat de Conseil élevage lait de Loir-et-Cher, le 13 juin à Épuisay, sur le thème de l'adaptation du système fourrager à l'évolution du climat.

Le Syndicat de Conseil élevage lait de Loir-et-Cher (SCEL 41) a organisé son assemblée générale jeudi 13 juin à la salle des fêtes d’Épuisay, puis sur l’exploitation de Jérôme Augis, le Gaec du Petit-Bois au Temple.

Une cinquantaine d’agriculteurs du département ont fait le déplacement pour connaître les impacts du changement climatique et les leviers d’adaptation possibles.

Intervenante phare de la journée, Aurélie Madrid, spécialiste de l’Institut de l’élevage, a présenté les résultats de Climalait. Initié par le Cniel (Centre national interprofessionnel de l'économie laitière) et mené par l’Institut de l’élevage et de nombreux partenaires, ce projet vise à évaluer les impacts du changement climatique, à l’horizon 2050, sur les systèmes d’élevage laitier français, pour informer et préparer les éleveurs sur le long terme et leur proposer des pistes d’adaptation possibles pour les différents systèmes d’élevage.

« Si on regarde dans le rétroviseur, les données analysées mettent en évidence que le changement climatique engendre une augmentation des températures, mais aussi des modifications de la fréquence et/ou de l’intensité de certains aléas climatiques », assure l’ingénieure tout en montrant un graphique qui démontre que la France a pris en moyenne + 1,5 °C de 1901 à 2017.

Selon Aurélie Madrid  : « Le changement climatique sera plutôt positif, pour cette zone, permettant aux fourrages de profiter des températures plus élevées au printemps et de l’effet CO2, malgré une sécheresse estivale de plus en plus importante », précise-t-elle avant de compléter  : « Le printemps sera également de plus en plus précoce mais le risque de gel restera tardif, ce qui va limiter vos possibilités d’adaptation ».

L’étude démontre que diversifier les ressources fourragères et choisir des espèces et variétés adaptées à la sécheresse seront des leviers pour faire face au déficit hydrique, sans compter sur la nécessité de se constituer un stock de sécurité, que ce soit en fourrage ou en trésorerie.

De plus, la valorisation des praires passera par une modification de son système fourrager et donc de ses pratiques, de façon à mieux répartir sa production dans l’année et valoriser l’herbe lorsqu’il y en a. « Il faut tout explorer et surtout ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, souligne Aurélie Madrid. Sorgho, maïs ensilage, betterave, méteil, prairies, colza, luzerne… autant de diversité pour nourrir les animaux ».

Enfin, face aux résultats qui démontrent que les vaches laitières souffriront davantage du stress thermique (lire encadré), qui prend en compte la température et l’humidité, la technicienne préconise différents leviers comme l’adaptation des bâtiments, la génétique, l’agroforesterie…

« Il y a 2 °C de moins en moyenne sous un arbre et jusqu’à - 6 °C en période caniculaire, remarque-t-elle. Il n’y a pas de solution passe-partout, mais des habitudes parfois à changer ».

Doriane Mantez

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages