Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Remettre l’humain au centre d'un monde plus modéré

par Laurence Dupuis, mis à jour à 18:26
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Remettre l’humain au centre d'un monde plus modéré

Lors de la rencontre Groupama Paris-Val-de-Loire en Ile-de-France le 17 mai à Paris, le politologue et géopoliticien, Dominique Moïsi, est intervenu sur « Le monde en 2017 : vers un nouveau déséquilibre mondial ».

« Le monde qui nous entoure suscite un triple sentiment devant ce que nous percevons comme une accélération de l’Histoire, une confrontation simultanée et un sentiment d’incompréhension devant la complexité du monde qui pousse à l'anxiété devant le désordre », s’est exprimé le politologue et géopoliticien, Dominique Moïsi, en préambule à sa conférence le 17 mai à Paris en présence d’administrateurs et d’élus des caisses franciliennes de Groupama Paris-Val-de-Loire.

Selon Domique Moïsi, pour comprendre ce nouvel ordre mondial, « il faut analyser la rencontre dans le temps de cinq phénomènes de nature et de calendrier différents ».

Le premier d’entre eux s’apparente au mouvement des plaques tectoniques tous les deux-trois siècles, mais au niveau géopolitique. Il marque la fin du monopole du monde occidental.

En effet, de 1800 à la première guerre mondiale, l’Europe guide le monde, puis elle se suicide jusqu’en 1940 ; à partir de 1941, c’est l’occident américain qui domine.

« Les attaques du 11 septembre 2001, suivi de l’élection d’un président qui fait rêver, mais ne concrétise pas, font naître le populisme qui accélère ce mouvement. Un monde est en train de mourir, celui qui lui succède n’est pas prêt de prendre le relais », a souligné Dominique Moïsi. Que ce soit du point de vue de la population ou de l’économie, le monde occidental est en retrait. Il ne représente que 30 % de la richesse mondiale soit une part en régression par rapport au 19e siècle.

Le second phénomène se produit dans une région proche, le Moyen-Orient, avec un mouvement d’implosion. Un siècle après la chute de l’empire Ottoman, cent-un ans après l’accord de Sykes-Picot qui crée des nations découpées sous forme de lignes de sable, la région s’effondre.

Des pays ont perdu leur unité après des guerres civiles.

De ce désordre est né Daech qui a profité de la chute de la dictature pour s’étendre vers l’Irak. L’échec de la révolution du printemps arabe a renforcé la culture de l‘humiliation bénéfique à Daech.

À cela s’ajoutent des mouvements de radicalisation au sein de différents pays. « Longuement sous-estimé, il ne faut pas tomber dans le piège de la surestimation de Daech. La réponse est multiple et complexe », note l’intervenant.

Troisième mouvement prégnant ; le retour sur la scène internationale de puissances après une longue absence ou qui ont connu un échec qui les a humiliés. Les Bric (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du sud) représentent un concept séduisant et astucieux mais sans réalité géopolitique ou économique. La Chine est une puissance réémergente, contrairement au Brésil par exemple.

Deux puissances sortent du lot : la Chine et la Russie. La Russie est fière de son histoire et de son empire. Depuis plusieurs années, elle prend des risques pour reconquérir la scène internationale.

Enfin, la cinquième dimension concerne l’Europe qui est animée par des émotions contradictoires » : rétrécissement - un pays sert pour la première fois - et une division au niveau des valeurs – est-ouest -, alors que nous devons partager les mêmes valeurs démocratiques.

La  presse mondiale s’est passionnée pour l’élection présidentielle, avec une question : « Comment un pays touché par le chômage, le terrorisme, morose, a-t-il pu élire le candidat de l’espoir le plus pro-européen possible ? ». Et il a conclu : « Il faut remettre l’humain au centre, assurant un équilibre entre les pouvoirs, avec une passion pour la modération. »

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages