Rémy Renard conçoit la mode écolo

par Laure Sauvage, mis à jour à 15:47
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Rémy Renard conçoit la mode écolo

À 34 ans, Rémy Renard est à la tête d'une jeune entreprise innovante. Avec Ecclo, il fabrique des vêtements avec des tissus de récupération.

Le grand public l'ignore encore trop mais le simple fait de s'habiller au quotidien avec les derniers vêtements tendance est néfaste pour l'environnement et la planète.

L'industrie textile est en effet un des secteurs économiques les plus polluants. Prenons l'exemple du coton. Outre sa production, avant qu'il ne devienne un vêtement, il faut le filer, le tisser puis le teindre. Une succession d'opérations qui demandent des milliers de litres d'eau et quantité de produits chimiques.

C'est ce constat qui a conduit Rémy Renard à créer Ecclo, une marque de vêtements confectionnés uniquement avec des tissus inexploités récupérés dans des fabriques françaises.

Cet Essonnien a lancé sa petite entreprise en 2018, après plusieurs années à réfléchir au projet. «  J'ai fait une licence de géographie suivie d'un master en développement durable. Je voulais créer quelque chose qui ait du sens pour moi mais aussi pour les autres. On entend souvent qu'il faut consommer moins mais mieux, c'est aussi valable pour les vêtements où les gens sont surconsommateurs. Un récent sondage montrait que les Français n'utilisent qu'un tiers de leur garde-robe au quotidien. Le reste est au fond du placard ou alors porté une fois par an  », raconte Rémy Renard. Alors, entouré de ses amis modéliste, photographe de mode et développeur web, le trentenaire se lance.

«  Durant plusieurs semaines, j'ai fait le tour des fabriques françaises de tissu et une chose m'a frappé  : dans chacune d'elle, il y a des dizaines de rouleaux de tissus mis au rebut pour différentes raisons (excédent, commandes annulées…). Récupérer et utiliser ces tissus m'a paru une évidence. Il ne sert à rien de créer de la matière alors qu'il en existe déjà.  »

Ainsi, Rémy Renard rachète cinq mètres par ci, vingt mètres par là et, selon la nature du tissu, il crée un vêtement en quelques exemplaires.

Ces tissus sont tous fabriqués en France. «  Selon la longueur de tissu récupéré, on fait de vingt à cinquante pièces, précise le fondateur d'Ecclo. L'intégralité des vêtements de la marque sont fabriqués en France, à Roubaix et Épinal  ».

Les vêtements sont ensuite mis en vente sur le site Internet de la marque ou chez des petits revendeurs indépendants.

Au printemps dernier, Rémy Renard a lancé une campagne de financement participatif qui a permis de lever 25  000 euros et de sortir la deuxième collection de la marque. Le jeune entrepreneur espère désormais pouvoir pérenniser son activité et ouvrir sa propre boutique.

Marine Guillaume

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages