Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Résultats faibles mais en léger redressement en 2015

par Laurence Dupuis, mis à jour à 17:17
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Résultats faibles mais en léger redressement en 2015

AS 77 a présenté les résultats 2014 et les prévisions 2015 devant une salle comble le jeudi 5 novembre au Mée-sur-Seine.

Une cinquantaine de personnes assistait à la rencontre organisée par AS 77, sous la présidence de Didier Crapart, le jeudi 5 novembre au Mée-sur-Seine pour présenter les résultats 2014 et des prévisions 2015 en légère hausse.

Calculé à partir d’un échantillon de deux cents exploitations à plus des deux-tiers en Scop (Surfaces céréales et oléoprotéagineux), le résultat moyen des structures ayant une clôture au 31 décembre 2014 s’établit à 80 euros/ha soit une forte baisse par rapport à 2013 (226 euros/ha). Toutefois, en incluant les clôtures au 30 juin 2015, il devrait légèrement progresser. À noter : le groupe inclut 9 % d’exploitations ayant des cultures industrielles, 6 % en activité équestre et 4 % de maraîchers. Si ce dernier groupe s’étoffe, il se scinde en deux catégories : les conventionnels qui vendent sur les marchés et ceux en Amap, souvent installés depuis peu.

Ce résultat moyen cache de fortes disparités en fonction des groupes. En Scop, il s’établit à 44 euros/ha soit une baisse de 72 % en un an alors que la chute est moindre en système betteravier. La hausse des rendements et la diminution du coût des engrais et des cotisations MSA n’a pas effacé la diminution des prix et des aides Pac, cumulée à une augmentation des amortissements.

D’une manière générale, depuis 2006, on assiste à une hausse inexorable des charges (+ 45 % soit une hausse de 523 euros en grandes cultures).

Deux groupes ont vu leur revenu augmenter en 2014 : les maraîchers et les exploitations laitières. Toutefois, ce résultat n’est pas exceptionnel surtout si l’on tient compte de la main d’œuvre présente sur ces exploitations.

Quant aux charges fixes, elles représentent 81 % du chiffre d’affaires, mais elles n’ont pas le même poids suivant les systèmes. Concernant les marges, elles sont toutes en baisse sauf en système betteravier — fait rarissime, le colza n’a pas la marge la plus élevée et celles du blé et de l’orge sont équivalentes.

Au final, la variation du fonds de roulement est négative sauf en maraîchage. Toutefois, cette valeur se regarde sur plusieurs années : ainsi la situation reste correcte en cultures (38 % de taux d’endettement, sept mois de fonds de roulement), mais la situation est délicate en productions laitière et viande.

L’endettement reste stable, la légère hausse des emprunts à long terme est contre-balancée par une baisse de ceux à court terme. Au final 3 % des entreprises seraient en situation de fragilité.

En 2015, avec un prix de 150 euros la tonne de blé et un rendement de 70 T/ha en betteraves — seule inconnue pour les rendements à ce jour —, le résultat de 2014 serait doublé (165 euros/ha) mais resterait l’un des plus faibles depuis dix ans.

Et malgré une augmentation du résultat, l’EBE (excédent brut d’exploitation) couvrirait tout juste les annuités et les prélèvements privés.

Le seuil de commercialisation s’établit à 166 euros/ha. En présence d’un prix de vente inférieur, la trésorerie se dégrade.

Dans un second temps, le nouveau guide « Assolement et stratégie », résultat d’un travail commun mené par AS 77 et la chambre d’Agriculture, a été présenté. Sa parution est imminente. 

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Le glyphosate en questions

  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages