Salem Bouhraoua, un patron anti-Covid

par Laure Sauvage, mis à jour à 14:23
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Salem Bouhraoua, un patron anti-Covid

À la tête de la société IDF Laser à Bonneval (Eure-et-Loir), Salem Bouhraoua n'a pas hésité à orienter ses moyens de production vers la lutte contre la pandémie.

​​​​​​​« Le maire de Bonneval (Eure-et-Loir), Joël Billard, nous a consultés pour savoir si nous pouvions développer une borne de distribution de gel hydroalcoolique sans contact. C'était un jeudi. Nous avons réfléchi et conçu la borne, et c'était prêt le lundi. Nous avions la matière disponible. Aujourd'hui, c'est la borne de ce type la plus aboutie et la moins chère... », estime Salem ­Bouhraoua, le patron de la société IDF Laser

De fait, réalisée en inox alimentaire, la borne peut contenir 1,9 litre de solution hydroalcoolique, l'équivalent d'environ 900 passages. « Le fait de pouvoir la recharger avec du gel en vrac est économique et permet de rentabiliser la borne rapidement. Elle est esthétique, peut être installée à l'extérieur et ne demande ni réglage ni branchement », détaille-t-il.

L'entrepreneur planche aujourd'hui sur la conception d'une borne de grande capacité, adaptée à un trafic important comme une grande surface ou un lycée.

IDF Laser fait en sorte que sa borne soit disponible : « La difficulté est de trouver des pompes. Tout ce qui est en plastique vient de Chine... », relève Salem Bouhraoua, mais le stock qu'il s'est procuré lui permet de voir venir.

En tout cas, il n'a pas hésité à orienter les moyens de production de son entreprise vers la lutte contre le coronavirus. Quatre personnes sont à l'œuvre sur la ligne de production installée dans le show-room de la société bonnevalaise.

« Nous étions bien avant le Covid. Cette activité va nous permettre de tenir. J'ai eu une petite crainte au moment du confinement mais je ne vais pas m'inquiéter avant d'être au pied du mur. Cependant, beaucoup d'entreprises vont souffrir. Il y a des difficultés pour trouver des matières premières. Tous les acteurs de la reprise ne sont pas au rendez-vous », souligne l'entrepreneur.

C'est en 2010 que Salem ­Bouhraoua crée son entreprise avec son associé Dimitri Roland.

Tous deux travaillaient auparavant dans la même firme suisse qui conçoit et fabrique des machines de découpe laser  : « Nous voulions avoir une machine comme celle que nous vendions à nos clients et monter une boîte. Une opportunité a fait que nous nous sommes installés à Bonneval. Nous avons commencé à deux. Très vite nous avons voulu ouvrir la découpe laser aux particuliers et nous avons développé une gamme de meubles et d'objets décoratifs (à voir sur le site Internet Indefini.fr) ».

Aujourd'hui, l'entreprise emploie une dizaine de personnes et travaille pour différents secteurs, du bâtiment à l'aéronautique...

Hervé Colin

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages