SDAE : Jeannine Genty passe la main

par Doriane Mantez, mis à jour à 20:55
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
SDAE : Jeannine Genty passe la main

Le 10 avril dernier, l’assemblée générale commune des sections des anciens exploitants et des bailleurs de baux ruraux a été marquée par la passation de pouvoir de Jeannine Genty, après treize années à la tête de la SDAE, à Guy Terrier, nouveau président.

Dans une salle pleine à craquer, près de quatre-vingts anciens ont participé aux assemblées générales conjointes de la Section départementale des anciens exploitants (SDAE) et de la Section départementale des bailleurs de baux ruraux (SDBBR) qui se sont déroulées le 10 avril dernier à la chambre d'Agriculture de Blois.

Après treize années à la tête de la SDAE, Jeannine Genty a profité de cette réunion officielle pour présenter son successeur Guy Terrier, nommé quelques heures auparavant.

« C’est une passation, pas un abandon ! Je prends le poste de vice-présidente afin de pouvoir épauler Guy et continuer de défendre la cause des anciens exploitants », a-t-elle annoncé, émue.

L’assemblée s’est poursuivie par la présentation des rapports d’activités de l’année passée de chacune des deux sections.

Après un rapide point sur l’actualité de la SDBBR, le président Lucien Chevais est intervenu sur la question du foncier, « sujet majeur de l’agriculture d’hier et d’aujourd’hui ». « L’agriculture change et évolue, et la possession du foncier aussi. Nous devons essayer, avec les preneurs, de trouver des adaptations qui puissent faire que les propriétaires louent, et soient satisfaits de le faire, tout en intégrant les contraintes des fermiers. Soyez assurés que la Section départementale des bailleurs de la FDSEA de Loir-et-Cher y travaille », a-t-il affirmé.

Jacques Dufrechou, président de la section des retraités du réseau FNSEA, a ensuite pris la parole pour parler de l’actualité de la SNAE, expliquer la fiscalité et les conséquences sur les retraites agricoles, et aussi rappeler l’importance de la transmission de l’exploitation pour l’avenir de l’agriculture.

« Le développement de l’agricuture n’est plus du tout ce que nous avons connu. Avec du recul, on peut dire que nous avons mangé du pain blanc, que nous avons vécu une belle époque ! Et si on est ici et que l’on fait encore partie du syndicat, c’est pour continuer de se battre pour que personne ne mange du pain noir », a-t-il conclu.

Dans la continuité, Marie Jagorel, expert-comptable de l’AS Centre-Loire, a fait un point fiscal pour aider les anciens à faire leurs déclarations, qui devront être payées en ligne.

« Ne vous tracassez pas pour la fiscalité. Oui c’est compliqué. Oui les choses évoluent. Mais vous faites partie de la FDSEA et on est là pour vous accompagner et faire en sorte que tout se passe bien », a-t-elle rassuré.

La séance s’est clôturée par un moment d’émotion avec la remise d’un bouquet de fleurs à Jeannine Genty.

Il a été accompagné d’un discours de remerciement du président de la FDSEA de Loir-et-Cher, Florent Leprêtre : « C’est toujours un plaisir de participer à l’assemblée générale de nos sections bailleurs et anciens exploitants. Mais cette année est un peu particulière et je voudrais remercier chaleureusement Jeannine pour son engagement syndical sans faille depuis tant d’années au service du collectif. Pour tous ces engagements, et pour tout ce que tu vas continuer à faire dans la section et pour la FDSEA, merci Jeannine ».

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages