Sophie Hombert, créatrice d’avenir

par Laure Sauvage, mis à jour à 22:49
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Sophie Hombert, créatrice d’avenir

Aglaé, entreprise fondée par Sophie Hombert, est une start-up spécialisée dans la luminescence des végétaux grâce à un sérum mis au point dans son laboratoire.

Fondatrice d’Aglaé, Sophie Hombert vient de se voir décerner le trophée Créatrice d'avenir 2019, ainsi que le trophée Innovation dans le cadre de ce concours de référence dédié à l'entrepreneuriat des femmes en Île-de-France, organisé par Initiative Île-de-France.

La jeune femme a mis en place un sérum nutritif et biodégradable qui permet aux plantes, lorsqu'elles sont exposées à une source de lumière noire, d'émettre de la lumière afin de pouvoir faire profiter de leurs attraits de jour comme de nuit.

Créée en 2016, Aglaé est une start-up pionnière dans le végétal luminescent, avec un concept sorti de ses laboratoires dont les bureaux sont installés à Paris et à Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne) au sein de la Maison de l’entreprise innovante.

Alors étudiante en master à l’École européenne supérieure d’art de Bretagne, à Rennes, Sophie Hombert a réalisé son mémoire sur la domestication du végétal.

«  Le végétal est le poumon de la planète. Je trouvais dommage de ne pas l’exploiter. J’ai eu l’idée d’apporter, en milieu urbain, la lumière à la plante sans avoir d’impact  », explique la jeune Normande qui a travaillé avec l’Agrocampus de Rennes pour la mise en place de ses protocoles de recherche.

À force de persévérance, le sérum fonctionne après six mois d’essais et répond à ses exigences  : nutritif, biodégradable et fonctionnel.

Elle a choisi de ne pas commercialiser son sérum en direct, mais de proposer un service de scénographie végétale à base de fleurs coupées, plantes racines, arbustes et jeunes conifères.

Sa clientèle actuelle concerne les grands groupes ou les marques de luxe lors de grands événements en France, avec un élargissement progressif aux pays du Benelux, Afrique du Nord, Dubaï et Montréal.

Au sein du laboratoire Aglaé, une biologiste travaille sur les végétaux en extérieur et les sapins de Noël.

«  Les végétaux offrent une lumière douce qui permet de s’orienter la nuit. Si elle ne remplace pas un lampadaire, c’est plus fort qu’une veilleuse. La nature a tout compris. Cela ne sert à rien de réinventer en design. Dans le vivant, les plus belles choses existent à l'état naturel.

Ce côté beau et magique est régi par des lois mathématiques qui me fascinent  », souligne Sophie Hombert, dont l’objectif à l'horizon 2024 est d’éclairer les villes de demain à moindre coût en utilisant la phosphorescence des plantes et de faire «  d’une démarche artistique, une démarche d’avenir portée par la révolution verte de l’éclairage public  ».

Laurence Goudet-Dupuis

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages