Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Stocker le carbone pour stopper le réchauffement climatique

par Marine Guillaume, mis à jour à 18:43
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn

À l'occasion de la Cop21, l'institut LaSalle Beauvais dévoile ses travaux sur la séquestration du carbone pour agir sur le réchauffement climatique.

La Cop21 pourrait être l'occasion de démontrer que l'agriculture peut être un levier efficace pour lutter contre le réchauffement climatique.

Elle peut, en effet, fonctionner comme « pompe à carbone » en stockant dans les sols les émissions de gaz à effet de serre des autres secteurs d'activité.

Les enseignants-chercheurs en agriculture de LaSalle Beauvais, par leurs travaux pédagogiques et leurs projets de recherche, participent au développement d'une gestion durable de la fertilité des sols cultivés qui peut améliorer la séquestration du carbone.

Ils s'intéressent notamment à établir la validation scientifique de pratiques telles que le semis direct sous couvert végétal (SDCV).

Celui-ci, associé à une absence de travail du sol et à une réduction de la consommation d'énergie fossile, est peu développé en France.

C'est une pratique très technique qui nécessite une approche intégrée (combinaison de systèmes hautement productifs en biomasse, d'une couverture végétale permanente, d'une fertilisation raisonnée...).

Les enseignants-chercheurs et les étudiants s'intéressent en particulier à l'effet des couverts sur les propriétés des sols. Ils bénéficient pour cela de données concrètes puisque la ferme d'application de LaSalle Beauvais consacre depuis quatre ans, cinquante hectares au SDCV. 

L'ensemble de ces travaux de recherche sur le SDCV permet également de soutenir le développement de cette pratique sur le territoire national.

Une autre approche de LaSalle Beauvais consiste à augmenter les stocks de carbone dans les systèmes de cultures par l'incorporation de matières organiques exogènes telles que les boues de stations d'épuration, les composts et le biochar.

Ce dernier, sorte de charbon de bois riche en carbone, est le résidu solide de la pyrolyse de la biomasse. Il présente la particularité d'être très peu dégradable et son application dans les sols permet d'y séquestrer le carbone des végétaux sur le très long terme. 

David Houben, enseignant-chercheur en sciences du sol et biogéochimie, consacre ses compétences en matière de recherche à cette approche : « Incorporé dans les sols agricoles, le biochar produit notamment à partir de co-produits végétaux présente plusieurs avantages. Il permet de valoriser les déchets de la biomasse, il séquestre le carbone et améliore la fertilité des sols en augmentant notamment leur capacité de rétention en eau et en éléments nutritifs et en favorisant l'activité biologique. Grâce aux développements générés par ces activités de recherche, cette technique à fort potentiel pourrait être utilisée par les agriculteurs dans les prochaines années. »

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Le glyphosate en questions

  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages