Terres d'Eure-et-Loir poursuit ses objectifs

par Laure Sauvage, mis à jour à 11:50
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Terres d'Eure-et-Loir poursuit ses objectifs

L'association de la marque Terres d'Eure-et-Loir a tenu son assemblée générale annuelle le 25 mars à Chartres, sous la houlette de sa présidente, Geneviève Prieur.

« Nous sommes un petit rouage qui doit permettre à notre agriculture de passer le cap d'une rentabilité un peu difficile. Il faut que l'on soit conscient de notre rôle, a lancé la présidente de l'association de la marque Terres d'Eure-et-Loir, Geneviève Prieur, en ouverture de son assemblée générale annuelle qui s'est déroulée le 25 mars à Chartres. J'aimerais bien connaître le chiffre d'affaires des produits Terres d'Eure-et-Loir, mais c'est très difficile de l'obtenir. Néanmoins, je suis sûre que nous sommes en pleine croissance. Et le sachant, nous pourrions dire ce que l'on pèse dans la ferme Eure-et-Loir… ».

Au cours des travaux, Marie Éon, conseillère diversification de la chambre d'Agriculture et animatrice de la marque, a fait le point sur ses effectifs, soulignant que l'association comptait 120 adhérents et qu'elle en avait enregistré treize nouveaux pour douze cessations.

La vice-présidente de Terres d'Eure-et-Loir, Isabelle Collin, a fait pour sa part un retour sur les actions qui se sont succédé au fil de l'exercice.

Puis, son secrétaire, Vincent Crosnier, a lancé un appel à bénévoles pour la seconde édition de la fête médiévale 1254, qui doit se dérouler à Chartres du 31 mai au 2 juin  : « Les organisateurs souhaitent que nous soyons un partenaire régulier. Il y a une volonté de faire venir 40 000 personnes. Et si le parc médiéval ouvre, ce sera une vraie opportunité pour nous. C'est un challenge à relever ».

Il a été fait part également d'une enquête de notoriété réalisée par Carolanne Rouger.

Quatre mille personnes ont été questionnées. Il en ressort que la marque est connue par 38  % d'entre elles et surtout via les grandes surfaces et les producteurs, et parmi elles, 61  % connaissaient le logo.

La marque est plus connue à Chartres que dans le sud du département ou dans le secteur drouais. De fait, une reflexion est en cours sur l'éventualité de changer le logo. Par ailleurs, le site Internet de la marque, dont la fréquentation progresse, devrait être refondu cette année après dix ans de bons et loyaux services.

Éric Thirouin, le président de la Chambre, est intervenu au cours des travaux pour rappeler que l'organisme était aux côtés des producteurs qui s'engagent dans les circuits courts  : « Leur développement ne passera que par des investissements personnels et l'accompagnement de la Chambre. L'important c'est l'humain ».

La réunion s'est poursuivie par une intervention d'Aurélie Toutain sur la plate-forme Sur le champ  ! et s'est achevée par la présentation de la ferme du Luguen et des magasins Les fermiers du coin, par leur cofondateur Antoine Lelièvre, venu de sa Bretagne pour l'occasion.

Hervé Colin

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages