Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Tous rassemblés pour dire non à la LNPN

par Laure Sauvage, mis à jour à 17:23
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Tous rassemblés pour dire non à la LNPN

Jeudi 22 juin, une soixantaine d'exploitants agricoles rassemblés à Magnanville (Yvelines) ont distribué salades et radis aux automobilistes. Objectif : mieux faire connaître leur opposition à la ligne nouvelle Paris-Normandie.

Jeudi matin, tous rassemblés autour du rond-point de Magnanville sud, ils l'ont dit et redit : la ligne nouvelle Paris-Normandie ne passera pas sur leurs terres !

À l'appel des JA, de la FDSEA et des syndicats locaux de la région mantaise, une soixantaine d'exploitants agricoles s'étaient rassemblés pour dénoncer ce projet qui devrait impacter négativement 250 fermes du secteur et coûter 7,6 milliards d'euros au contribuable.

Une démontration de force qui se voulait aussi une opération de communication et de sensibilisation : les agriculteurs ont distribué gracieusement aux automobilistes mille paniers contenant salades de Montesson (EARL Guehennec, Le Mesnil-le-Roi) et bottes de radis de Bouafle (SCEA Guidal) pour mieux valoriser un savoir-faire local ouvertement menacé.

En moins d'une heure et demie, toute la production était écoulée, ainsi que 3 500 tracts.

Une douzaine d'élus du secteur dont les maires de Houdan et Perdreauville, tous hostiles au projet, ont participé à la distribution : « On est ravis, car le message est très bien passé, à part deux ou trois râleurs, tout le monde était content parmi les automobilistes de pouvoir repartir avec ces légumes de saison même si beaucoup de gens n'étaient pas au courant du projet. Pourtant, ce sont tous des habitants des communes voisines, toutes susceptibles d'être impactées », souligne Arnaud Lepoil, président des JA du canton de Mantes.

Ce dernier dénonce le double jeu de SNCF réseau : « On voit bien qu'ils cherchent à ce qu'il y ait le moins de monde possible lors des réunions d'information et de concertation où la population locale n'est jamais vraiment présente. Pour l'instant, seuls les élus et les agriculteurs se sont mobilisés. Avec les moyens de communication dont ils disposent, c'est tout à fait anormal que si peu de gens soient au courant. »

Pour les agriculteurs, les pertes en foncier s'annoncent dramatiques avec 10 ha en moyenne par kilomètre de voie, voire 12 ha sur les secteurs comptant un plus gros dénivelé.

Actuellement, 70 exploitations seraient directement concernées. Sur une partie du tracé, entre Paris et Mantes, de nombreux maraîchers seront directement touchés. 

Quand au projet de doublement de la ligne, il ne convainc pas davantage les exploitants : « Cette ligne est déjà très sinueuse, s'ils décident de la doubler, ils seront obligés de couper à travers la plaine pour gagner du temps et éviter des courbes trop importantes avec les conséquences que l'on imagine pour nos exploitations », ajoute Arnaud Lepoil.

Autre motif d'inquiétude : le contournement de Mantes qui pouvait entraîner de nouvelles préemptions foncières à l'horizon 2030.

Les automobilistes ont été invités à rejoindre la page Facebook nouvellement créée pour signer la pétition. Cette pétition a déjà été affichée dans les mairies du secteurs lors du deuxième tour des législatives.

À noter que de nombreux médias ont couvert la manifestation :La Gazette en Yvelines, Le Parisien, Le Courrier de Mantes, Yvelines Première, France bleu Paris, La France Agricole et la radio LFM. Un succès aussi bien médiatique que populaire !

Christophe Belhomme

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Festival de la Terre 2017

  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages