Trente vignerons réunis à Vendôme

par Laure Sauvage, mis à jour à 17:05
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Trente vignerons réunis à Vendôme

La 12e édition du Salon du vin de Vendôme s’est déroulée le week-end dernier. Organisé par le Rotary-Club, l’événement a réuni une trentaine d’exposants et un millier de visiteurs.

Ces samedi 25 et dimanche 26 janvier, le marché couvert de Vendôme est le théâtre du douzième Salon du vin. L’événement est organisé par le Rotary-Club au profit de l’Hospitalet de Montoire-sur-le-Loir. Cet établissement accueille des adultes atteints de lésions cérébrales et projette d’acquérir un robot pour l’accompagnement des patients.

Trente-deux stands sont installés. On trouve des vins de toute la France et des produits du terroir (foie gras, champignons, huîtres, etc.). «  La plupart des exposants sont des habitués, déclare Yves Rolland, président du Rotary-Club. Ils reviennent car ils ont fidélisé une clientèle  ». Les organisateurs tablent sur un millier de visiteurs. «  L’opération répond à l’éthique du Rotary  : mobiliser ses membres pour servir autrui  », ajoute le bénévole.

Vigneron à 35 km de Cahors (Lot), Jean-François Meyan exploite un domaine de 17 ha sur lequel il produit annuellement 60  000 bouteilles de vins blancs, rosés et rouges  : le Château Latuc. «  Nous ne produisons jamais la même chose deux années de suite, nous lissons les millésimes, explique le vigneron. Cahors n’est plus tannique. Or les gens aiment les choses fruitées  ». De poursuivre  : «  Nous venons à ce salon depuis l’origine. L’événement a lieu en période creuse. La clientèle vendômoise est fidèle  ».

Durant le salon, le vigneron aquitain vend environ 400 bouteilles.

Installé sur 13 ha à Demigny (Saône-et-Loire), Philippe Gaugey produit des vins estampillés Côte de Beaune (Chorey-les-Beaune, Savigny-les-Beaune et Monthélie). Ces trois appellations correspondent à des vins rouges et blancs.

Les vins de la Côte chalonnaise se divisent en Mercurey (rouge), Rully 1er cru (rouge) et Rully village (rouge et blanc). Pour les blancs de la Côte chalonnaise, on trouve les appellations suivantes  : Bourgogne aligoté, Crémant de Bourgogne, Bourgogne, Rully et Monthélie. La production totale du domaine est d’environ 50  000 bouteilles par an.

Le propriétaire explique  : «  Nos vignes sont implantées sur des coteaux argilo-calcaires. Or les vins rouges ont besoin de calcaire. Nous sommes suivis par un œnologue pour la vinification. En raison du réchauffement climatique, les vins deviennent moins tanniques et plus sucrés. Cette évolution correspond à une demande de la clientèle. Ces vins se conservent au maximum dix ans. À long terme, pourquoi ne pas changer de cépage afin que celui-ci soit adapté à un climat plus chaud, si l’AOC est d’accord  ». Le cépage des vins rouges est un pinot. En blanc, c’est un chardonnay. Selon le vigneron bourguignon, le second s’adapte mieux aux évolutions du climat.

Philippe Gaugey vient à Vendôme depuis 2019. Il explique  : «  Auparavant, nous ne participions à aucun salon dans la région. Nous sommes plus présents sur le nord-est de la France, de Lyon (Rhône) à Paris. Le Loir-et-Cher élargit notre zone de chalandise. La première année, cela a bien fonctionné malgré un léger manque de fréquentation  ».

Direction la Gironde avec Nicolas et Angélique Motard, du château des Margagnis, à Civrac-de-Blaye. Sur ce domaine de 8,5 ha, sont produits du Blaye-côtes-de-Bordeaux (rouge et blanc), du Crémant de Bordeaux (blanc et rosé) et du Bordeaux Clairet (rosé).

«  Nous participons au salon depuis 2017, explique le couple. Nous venons pour la bonne cause. Nous cherchons aussi à nous faire connaître car nous avons pris les rênes du domaine familial en 2011. Nous démarrons notre conversion en biologique avec l’objectif d’être certifiés en 2023   ». Ainsi, le désherbage mécanique remplace les traitements chimiques.

Le domaine de La Rochefolle, dans le Beaujolais, s’étend sur 57 ha. Thierry Ledain, le maître des lieux, produit annuellement 2  000 hectolitres de vins de diverses appellations  : Beaujolais rouge, blanc et rosé, Côte-de-Brouilly (rouge) et Fleurie (rouge). Pour les vins blancs, on retrouve les cépages suivants  : viognier, pinot gris et chardonnay. Le vigneron déclare  : «  La date était libre dans le calendrier. C’est ma deuxième participation. Je reviendrai une troisième fois pour créer une clientèle et voir si je continue à venir. Le salon possède un potentiel  ».

Olivier Joly

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages