Un « Amour fou » comme un uppercut

par Laure Sauvage, mis à jour à 11:43
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Un « Amour fou » comme un uppercut

La jeune comédienne Roxane Kasperski a écrit et interprète « Mon Amour fou », au théâtre La Loge à Paris (XIe). Un spectacle au thème inhabituel — la bipolarité — et d'une rare intensité, servi par une interprétation et une mise en scène puissantes.

Il est des spectacles dont on ne sort pas vraiment indemne. En apparence, tout est comme avant, on sort manger un morceau en évoquant, avec des mots choisis, la force du thème, l'immense qualité de la comédienne, la grande puissance du texte, la finesse de la mise en scène… mais en soi, quelque part autour du plexus, quelque chose a changé. Profondément.

C'est l'uppercut Roxane Kasperski qui vous reste là, au creux du ventre. Un moment qu'on aurait voulu interminable au cœur de son histoire, celle d'un amour fou, celle de son amour pour un fou. Au sol, un fatras de sacs poubelle éventrés, de papiers, de trucs et de machins : le bazar. Aux murs, des néons bleus, impeccables et implacables. Et elle, partout à la fois, enveloppée dans une immense robe de conte de fée bleue à la traîne trop longue, fragile et inébranlable en même temps.

Elle raconte — non, elle incarne — son amour bipolaire. Son « serpent qui mue ». Et, en creux, sa bataille intime pour vaincre — à elle toute seule si possible car n'est-elle pas une héroïne de roman ? — la maladie invincible. « Il est beau. Il est bizarre. Il est beau. Il est bizarre. Il est beau-bizarre. » Et voilà qu'on l'aime avec elle, voilà qu'on le craint avec elle. On se surprend à sourire... et on souffre avec elle car il souffre et la fait souffrir : « Le vrai bipolaire n'a plus de contrôle de ses humeurs. » Alors il insulte, il vocifère, il est violent et ordurier... quelques minutes à peine après l'avoir appelée « mon ange ».

Mais ne vous y méprenez pas, il ne s'agit pas là d'une conférence cathartique sur la bipolarité, sorte de psychothérapie pour épouse blessée. Il s'agit bel et bien de théâtre, de théâtralité, de distance. D'une histoire. Une histoire d'amour douloureuse et sidérante, menée à mille à l'heure aux moyens d'une mise en scène intraitable (celle d'Elsa Granat) et d'une interprétation au cordeau et toute en émotion. L' « Amour fou » de Roxane Kasperski en sort grandi. Et nous, rincés.

Courez-y.

Gaëlle Chalude

Jusqu'au 13 février à 19h à La Loge, 77, rue de Charonne à Paris XIe.  Réservations : 01.40.09.70.40. ou sur le site de La Loge.

Photo : Sébastien Godefroy

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages