Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Un « Jour » pour manger local en Ile-de-France

par Laurence Dupuis, mis à jour à 11:12
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Un « Jour » pour manger local en Ile-de-France

Cuisiniers, producteurs, transformateurs franciliens étaient réunis à Paris le 19 octobre lors de la « Journée du mangeons local » organisée par le Cervia Paris Ile-de-France.

Ouvert par le président de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, le « Jour du manger local » qui se tenait le 19 octobre à Paris donnait rendez-vous à tous les acteurs en lien avec le terroir francilien. Organisée par le Centre de régional de valorisation et de recherche agricole et alimentaire (Cervia) Paris Ile-de-France, cette journée était animée par la journaliste Nathalie Croisé.

« Mangeons local, c’est important. La démarche du Cervia n’est ni passéiste, ni élitiste mais s’intègre dans la vie des consommateurs du XXIe siècle. On peut même réveillonner local en Ile-de-France ! », a lancé la présidente du Cervia, Marie Richard, en introduction aux trois tables rondes qui se sont tenues en présence d’un grand témoin, le sociologue et directeur de recherches en alimentation au CNRS Claude Fischler.

La première table ronde, intitulée « Territoire agricole et alimentaire d’exception, marque de territoire : quels enjeux pour la région capitale ? »  mettait en avant la marque « Mangeons local en Ile-de-France ».

Cette dernière remplace Saveurs Paris Ile-de-France. Elle dispose d’une identité visuelle forte — la Tour Eiffel dont les racines sont ancrées dans un oignon — qui résume le caractère urbain et rural de l’Ile-de-France.

Elle est déclinée sous quatre formes afin de représenter tous les corps de métiers : distributeurs et points de vente, restaurateurs de cuisine de rue, agriculteurs et artisans, restaurants traditionnels.

Comme l’a défini Claude Fischler, « on retrouve à travers cette marque une vérité oubliée : l’ancrage de l’Ile-de-France dans un territoire  et un écosystème ».

Alors que dans certains pays, des grandes surfaces de produits locaux se développent, en Ile-de-France, deux projets sont en réflexion : la diversification du Carreau des producteurs à Rungis et la création d’un « food market » sur le territoire.

La seconde table ronde était axée sur « les végétaux locaux, plantes locales, villes vertes : un mouvement en marche ». Laurent Chatelain, pépiniériste et adhérent à Plantes d’Ile-de-France, a présenté le GIE pépinières franciliennes qui regroupe sept membres.

Le GIE doit leur ouvrir les portes des marchés publics. S’ils ont remporté des victoires en décrochant un marché pour des arbustes à Paris et la fourniture de végétaux à Village nature  — 30 % selon François Mary de Village nature —, la partie est loin d’être gagnée : « Les pépinières sont ultra-compétitives ailleurs car elles ne respectent par les règles sociales, environnementales… appliquées en France ! »

Des propos appuyés par Xavier Gally de la Ferme de Gally : «  Paris, Saclay, Village nature ont fonctionné grâce à des appuis politiques. Nous sommes en survie pour quatre ans mais les règles doivent bouger. »

Enfin, l’innovation alimentaire était au cœur de la dernière table ronde. Celle-ci reste un levier incontournable pour développer un produit, mais elle doit s’inscrire dans une tendance sociétale.

Selon le grand témoin de cette journée, Claude Fischler, « la valeur s’est déplacée de la production vers l’aval — distribution marketing ». Pour conclure, le concours de l’innovation 2016 a été lancé avant de laisser place à la remise des prix aux lauréats du Concours général agricole 2015 en ce « Jour du mangeons local » qui serait fondé à devenir les « 365 jours du manger local ».

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages