Un « métha-tour » pour découvrir dix-sept projets

par Laure Sauvage, mis à jour à 20:12
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Un « métha-tour » pour découvrir dix-sept projets

Les vice-présidents de la Région Île-de-France en charge notamment du développement durable et de l’agriculture ont effectué un « métha-tour » pour échanger sur le terrain avec les porteurs de projets de méthanisation.

La région Île-de-France soutient fortement la méthanisation. Il me paraît plus intéressant de connaître la genèse du projet et d’échanger avec les agriculteurs concernés que d'étudier un tas de papiers », a expliqué le vice-président à la région en charge de l'Écologie, du développement durable et de l'aménagement, Jean-Philippe Dugoin-Clément, alors que les 18 et 20 mai, il effectuait un « métha-tour » au sein de dix-sept exploitations franciliennes — la grande majorité en Seine-et-Marne.

Accompagné par sa collègue chargée de l'Agriculture, la ruralité, et le développement économique, Alexandra Dublanche, lors de plusieurs étapes, ils ont été rejoints ponctuellement par la présidente de l’Agence des espaces verts, Anne Cabrit, et des conseillers régionaux.

Ce métha-tour se tenait quelques jours avant une commission permanente de la Région Île-de-France qui devait traiter ces dix-sept dossiers portant sur des projets de méthanisation pour un montant de 9,3 millions d’euros. « Un soutien qui rassure généralement les banques », ont souligné les exploitants agricoles.

Parmi les étapes de ce « métha-tour », le projet de Grandpuits d'énergies sur le site des Tesnières, à Grandpuits-Bailly-­Carrois, face à la raffinerie où trois familles (Yves et Éric Michel, Bertrand et Carole Remond et Daphnée Roland, dont l’époux a déjà monté deux méthaniseurs dans l'Oise) sont associées.

« On cherche une diversification des assolements, de nouveaux débouchés, une moindre dépendance aux aides Pac… La méthanisation répond à ces points. » Ils ont également mis l’accent sur une inquiétude  : les incertitudes sur le prix du gaz pour les futurs contrats.

Une autre étape a conduit Jean-Philippe Dugoin-Clément à la ferme de Galande, à Réau, où les deux exploitants agricoles, Alexis Lepeu et Emmanuel Ferrien, lui ont présenté le projet Sénart bio énergies et ses deux phases.

La première, qui porte sur un méthaniseur classique, et la seconde, qui concerne un projet d’usine de retraitement de déchets issus de l’agroalimentaire, cantines, etc., en lien avec cinq autres méthaniseurs.

« En Île-de-France, nous avons besoin d’avoir une diversification des sources énergétiques. Seules trois énergies renouvelables (biogaz via méthanisation, géothermie et solaire) sont possibles. Là-dessus, on ne lâchera rien. C’est aussi un moyen de soutenir votre profession qui est sujette aux montagnes russes des cours et au dérèglement climatique. Cela apporte un parachute ventral les années difficiles », a conclu Jean-Philippe Dugoin-­Clément.

Laurence Goudet-Dupuis

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages