Un atelier de poules pondeuses bio à Pringy

par Laurence Dupuis, mis à jour à 18:28
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Un atelier de poules pondeuses bio à Pringy

Un atelier de poules pondeuses : telle est la diversification développée par Marc Allard dans le cadre de son installation.

Installé à Pringy depuis le 31 août dernier sur cent seize hectares –une partie de l’exploitation paternelle-, Marc Allard devait se diversifier. Il a opté pour un atelier de poules pondeuses en agriculture biologique.

« La diversification était essentielle lors de mon installation pour maintenir une exploitation agricole viable. Le circuit court est un marché porteur qui permet à l’exploitant agricole d’être en contact avec le consommateur. Leurs retours positifs me permettent d’être fier de mon travail », explique le jeune agriculteur pour justifier son choix.

De plus, pour cet atelier accueillant deux cent quarante poules pondeuses, l’investissement de départ s’élève à 25 000 euros et la mise en place est relativement simple.

Le terrain de 4 000 m2 est semé d’un mélange d’herbes naines ne dépassant pas 30 cm.

Le bâtiment, entièrement démontable, s’étend sur 60 m2. A cela s’ajoute une salle de conditionnement d’œufs aux normes (9 m2), un vestiaire et un stockage alimentation-litière. Le bâtiment et le parc sont protégés par trois barrières différentes : un filet électrique pour gros gibier, un grillage enterré pour lutter contre les fouines et renards et un dernier filet électrique.

« La grosse différence avec un atelier conventionnel réside en l’obtention de la certification en agriculture biologique. J’ai dû m’y prendre en avance afin notamment de faire certifier le terrain, une ancienne friche qui n’a pas reçu de traitement phytosanitaire depuis plus de quinze ans », souligne Marc Allard qui a opté pour des volatiles de race Lohmann brown élevés en Alsace, une des plus grosses régions productrices de poules pondeuses en France.

Achetés à dix-huit semaines, pour un début de ponte à vingt-deux - vingt-quatre semaines, les volatiles reçoivent également des aliments certifiés bio, produits dans cette même région.

En effet, au regard de sa surface totale et en betterave, Marc Allard est dans l’incapacité de produire son propre aliment bio, tout au moins la part minimale des 20 % obligatoire. Une dérogation a donc été nécessaire.

Alors que l’atelier est en production depuis un mois et demi, le taux de ponte est excellent.

Le plus compliqué reste le temps consacré à la vente qui prend 80 % du temps d'activité, estime l’exploitant qui livre douze Ruches qui dit oui dont celle qui est établie au sein de la cueillette de sa sœur à Chailly-en-Bière, La ferme Chaillotine.  

A l’avenir, il organisera des visites pour ses clients qui veulent découvrir la production.

Les poules pondeuses seront abattues à dix-huit mois et vendues sous vide, sur précommandes, pour cuisiner des poules au pot ou autres. Entre deux lots, un vide sanitaire de trois à cinq semaines est prévu afin de laver le bâtiment et permettre à l’herbe de repousser.

En parallèle de l’activité des grandes cultures et œufs bio, Marc Allard réalise également des prestations de services.

Estimé à un mi-temps, c’est sa compagne, Allysson, jeune maman et bientôt conjointe d’exploitant, qui s’occupera de l’atelier poules pondeuses.

En complément, un second projet devrait voir le jour prochainement : la production d’herbes aromatiques et de lavandin au sein du parcours pour les poules, toujours dans le but « d’optimiser l’atelier poules pondeuses et de sortir un revenu externe aux grandes cultures ».

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages