Un nouveau président pour JA région Île-de-France

par Laure Sauvage, mis à jour à 00:39
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Un nouveau président pour JA région Île-de-France

Agriculteur installé à Sourdun (Seine-et-Marne), Clément Torpier vient d’être élu président de Jeunes agriculteurs région Île-de-France.

Horizons : Nouveau président de JA région Île-de-France, qui êtes-vous  ?

Clément Torpier  : Âgé de 30 ans, je me suis installé en 2017 sur l’exploitation familiale de polyculture à Sourdun (secteur de Provins). Après un cursus au sein d’un lycée agricole, j’ai opté pour une licence professionnelle en agriculture et agronomie en alternance à l’université d’Amiens. Durant cette formation, j’ai effectué la partie apprentissage au sein de la coopérative Vivescia où je travaillais sur l’agriculture de conservation des sols avec notamment le suivi des essais agronomiques sous couverts.

Quel a été votre parcours au sein de Jeunes agriculteurs  ?

Quelque temps avant mon installation, j’ai intégré progressivement les Jeunes agriculteurs de Seine-et-Marne, d’abord en tant que membre invité du conseil d’administration puis en tant qu’administrateur. Dès le départ, j’ai souhaité m’occuper du dossier installation en Seine-et-Marne et très rapidement au niveau régional. C’est ce qui m’a mis le pied à l’étrier. L’installation est le sujet phare des Jeunes agriculteurs. Touchant un panel complet de domaines (Pac, communication, foncier…), il est très formateur.

Comment voyez-vous le rôle de président de JA région Île-de-France  ?

Le président de l’échelon régional doit fédérer les départements entre eux et développer une communication régionale. Aujourd’hui, de nombreuses décisions se prennent au niveau régional. Si cet échelon donne une envergure supplémentaire à notre syndicat, la proximité et l’animation locale du niveau départemental est un atout à conserver. Cette prise de fonction est un changement dans la continuité. J’ai à cœur de poursuivre l’action menée par mon prédécesseur, Frédéric Arnoult, et la même envie de défendre nos agriculteurs et l’agriculture francilienne. Je suis entouré d’une équipe renouvelée et pleine de force et de dynamisme.

La communication est un sujet sur lequel vous êtes très actif personnellement. Sera-t-il un de vos axes prioritaires chez JA région  ?

La crise sanitaire a placé l’agriculture en première ligne juste derrière les soignants. Nous avons été placés sur un piédestal mais cela a malheureusement duré peu de temps. Nous en reprenons de nouveau plein la tête de toute part. Il nous faut communiquer. Ce sera donc encore un sujet important pour la nouvelle équipe qui doit rester vigilante et mener un travail de prospective. Dès aujourd’hui, nous participons activement au lancement de la campagne de communication menée par l’association des agriculteurs d’Île-de-France, avec le #MoissonIDF2020.

Quels seront les grands dossiers de cette nouvelle mandature  ?

De grands sujets comme la réforme de la Pac, l’installation, le foncier, l’agriculture urbaine, sur lesquels les JA vont devoir travailler et faire entendre leur voix se profilent. Le congrès JA national, reporté fin octobre en raison de la crise Covid-19, permet de mobiliser le réseau sur le rapport d’orientation dont le thème est « Installation et renouvellement des générations en agriculture ». Une délégation francilienne sera présente pour échanger et participer au débat sur ce sujet essentiel pour conserver notre agriculture francilienne.

Laurence Goudet-Dupuis

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages