Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Un nouveau siège pour la Sicae de la vallée du Sausseron (Val-d'Oise) 

par Marine Guillaume, mis à jour à 17:12
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Un nouveau siège pour la Sicae de la vallée du Sausseron (Val-d'Oise) 

La Société d'intérêt collectif agricole d'électricité de la vallée du Sausseront (Val-d'Oise) vient de s'installer dans des locaux flambant neufs à Ennery.

Historiquement, la Société d'intérêt collectif agricole d'électricité (Sicae) de la vallée du Sausseron (Val-d'Oise) a toujours été installée à Valmondois. Un site pourtant peu pratique car « il y avait deux bâtiments, un administratif et un technique, éloignés l'un de l'autre et qui ne permettaient aucun développement », souligne le président de la Sicae, Guillaume Vanthuyne : « Nous savions depuis longtemps qu'il nous faudrait déménager. » 

Après plusieurs années de recherche et de démarches et quelques mois de travaux, la Sicae vient donc de s'installer dans son nouveau siège social, à Ennery. « Nous avons construit un bâtiment de 1 500 m² qui regroupe l'ensemble des services », se réjouit le président.

Avec un investissement de deux millions d'euros, hors achat du terrain, la Sicae possède désormais un outil de travail adapté qui lui permet de se tourner vers l'avenir. 

« Le marché de l'énergie subit de grandes mutations, notamment avec la fin des tarifs réglementés pour les professionnels, annoncée pour le 1er janvier 2016 », avance le directeur de la coopérative d'électricité, Antoine Zanello : « Côté commercialisation, nous ne faisons pas le poids face au géant du secteur. Nous nous devons donc d'être excellents sur ce qui est le cœur de notre métier : le transport d'électricité et donc, la qualité de nos réseaux ».

À ce titre, Guillaume Vanthuyne fait valoir l'atout principal de sa coopérative : « La totalité des bénéfices est réinvestie chaque année pour entretenir et améliroer les installations. Notre concession s'étend sur douze communes du Vexin mais beaucoup d'autres aux alentours aimeraient être rattachées à nous...! »

Une mesure rendue impossible par la loi sur la nationalisation de l'électricité de 1946. « Elle a bloqué l'ensemble des territoires des Sicae qui ne peuvent plus s'étendre » explique le président.

En 2024, la concession de la Sicae de la vallée du Sausseron arrive d'ailleurs à terme et devra être renouvellée par le Syndicat départemental d'électrification. « C'est un rendez-vous important car si nous ne sommes pas à la hauteur de nos missions, les communes peuvent demander à être rattachées à EDF », affirme Antoine Zanello. 

À quelques kilomètres d'Ennery, entre Labbeville et Auvers-sur-Oise, la Sicae possède aussi une petite centrale de production d'électricité. « Peu de gens le savent mais nous savons aussi produire », sourit Guillaume Vanthuyne. Ainsi, chaque année, la Sicae est appelée par EDF à produire de l'électricité durant un temps bien défini pour pallier une surconsommation temporaire. « L'hiver par -10°C au moment de préparer le repas du soir, il peut, par exemple, y avoir un pic de consommation que l'on appelle “extrême pointe” et où EDF va nous demander de produire. »

Grâce à cette installation, pilotable à distance, la Sicae peut répondre à la demande d'énergie dans un délai de neuf minutes seulement. « C'est encore arrivé la semaine dernière », confie Antoine Zanello : « Il y a eu une forte demande, probablement due au recours à la climatisation, et nous avons produit durant deux heures. »

Au total, la Sicae peut faire fonctionner sa centrale de production entre cinquante et deux cent cinquante heures par an.  

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages