Un plan de filière pour renforcer la compétitivité

par Laure Sauvage, mis à jour à 16:38
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Un plan de filière pour renforcer la compétitivité

L’assemblée générale de la Confédération générale des planteurs de betteraves d’Île-de-France s’est tenue au sein de l’auditorium du musée de la Grande Guerre de Meaux le 4 février.

« Nous avons un challenge à relever, celui de notre filière betteravière française d’excellence. Avec la sortie des quotas, les règles ont changé. La surproduction 2017 a également aggravé la crise traversée. De plus, nous avons intérêt à anticiper le Green deal. Arrêtons de donner la parole aux ayatollahs qui n’y connaissent rien.  »

C’est avec ces mots que le président de la CGB (Confédération générale des planteurs de betteraves) d’Île-de-France, Jean-Pierre Dubray, a conclu l’assemblée générale mardi 4 février à Meaux.

Dans un contexte betteravier difficile depuis 2017, le mode d’adhésion a changé. La CGB Île-de-France préconise l’adhésion en direct et rappelle que «  du taux d’adhésion dépend la représentativité et la force de négociation du syndicat  ». À noter l’élection au sein du conseil d’administration de deux nouveaux administrateurs  : Pierre Courtier et Nicolas Guinet.

Concernant le plan stratégique de la filière betterave à sucre, Jean-Pierre Dubray a souligné  : «  Ce plan se doit de déboucher sur une compétitivité maximum pour les deux parties. L’ensemble des partenaires est impliqué dans ce plan de filière avec comme objectifs de conforter la France en tant que leader européen pour la production de sucre et d’éthanol et de renforcer la compétitivité globale de la filière, de l’amont agricole à la mise en marché des produits  ».

Cinq grands thèmes* (dont l’amont agricole porté par la CGB) ont été définis et déclinés en 52 fiches.

Autre sujet, plus technique, mis en avant lors de cette assemblée générale  : le tassement des sols, sujet qui fait aussi partie de la compétitivité et de la campagne betteravière, en particulier lors d’arrachage dans des conditions difficiles comme en 2019.

À noter, par exemple, pour un engin dont la charge est de 20,7 ­tonnes­­/­essieu et un sol à 20  % d’humidité, on enregistre un tassement sur 25 cm. Avec une charge de 18,7 tonnes/essieu à 22,5  % d’humidité (sol humide et ressuyé), le tassement monte à 35 cm, a exposé Guillaume Brisset, de l’ITB.

Si ce tassement a des conséquences sur la betterave, il en a aussi sur les cultures suivantes.

Dans certains pays, comme l’Angleterre, le controlled traffic farming est pratiqué. Cette technique condamne des voies au sein d’une parcelle où circulent toujours les engins. Cette technique permet de passer de 90  % de la surface roulée à 30  %, voire 6  % avec des voies adaptées.

Les pneus jouent également un grand rôle dans le tassement des sols. Des représentants de Michelin ont ainsi présenté la technologie Ultraflex Mut permettant le plus grand respect des sols, plus d’économie de carburant et plus d’endurance et de longévité pour les pneumatiques.

Ils ont également évoqué des produits qui s’inspirent de ces technologies et notamment le Cerexbib 2, adapté à la circulation sur les routes comme dans les champs, mais l’offre est limitée aux tracteurs pour l’instant.

Laurence Goudet-Dupuis

*Amont agricole, Industrie, Diversification des marchés, Échanges commerciaux et Image.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages