Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Unanimité autour de l'agriculture au conseil régional

par Hervé Colin, mis à jour à 17:10
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Unanimité autour de l'agriculture au conseil régional

La dernière séance plénière du conseil régional a consacré une bonne part de ses travaux à sa politique en faveur de l'agriculture et du développement rural, le 15 octobre à Orléans (Loiret).

C'est une belle unanimité qui préside aux débats autour des deux premiers rapports présentés lors de la dernière séance plénière de la chambre régionale du Centre Val-de-Loire, le 15 octobre à Orléans (Loiret).

Deux rapports emblématiques de la politique menée par l'équipe en place, le premier sur l'agriculture, le second sur le programme de développement rural Feader.

La vice-présidente du conseil, en charge de l'Agriculture, Marie-Madeleine Mialot, présente les mesures régionales en faveur de l'agriculture. « La région consacre chaque année des moyens considérables pour son agriculture, à travers les Cap'filières et les Contrats de solidarité territoriale notamment », rappelle-t-elle avant de poursuivre : « Au moment où les éleveurs sont fortement touchés par la crise et la sécheresse, la région se mobilise par la mise en place d'un plan de soutien exceptionnel. »

Elle en donne ensuite les grandes lignes : « Deux millions d'euros pour soutenir l'élevage, orienter l'appel à projet Feader 2016 d'aide à la formation, un soutien régional à l'investissement et travailler avec la restauration collective. »

Au cours du débat qui a suivi, aucune voix ne s'est élevée pour remettre en cause l'opportunité de cette décision. « C'est essentiel que l'on puisse apporter ces aides », pointe Nicolas Perruchot (UPRC), qui ajoute : « Mais j'aimerais que l'on puisse anticiper un peu plus les choses... »

Pour Marc Brynhole (PC-FG), « il faut répondre à cette urgence »... Martine Salmon (PS-PRG) ne dit pas autre chose : « Les agriculteurs sont dans la difficulté et la souffrance, on doit se féliciter de cette aide rapide à laquelle s'ajoutent les aides de longue durée. »

Beaucoup d'élus relèvent l'opportunité de travailler avec la restauration collective : « Cependant, il y a des freins, c'est parfois un parcours du combattant, il faut supprimer ces difficultés, assouplir tout ça », souligne Martine Salmon. « Nous sommes d'accord sur le diagnostic », reconnaît Isabelle Maincion (UPRC).

« Il faut aller plus loin dans la simplification des marchés publics de la restauration collective », répond Marie-Madeleine Mialot, qui précise : « Il faut que cela vienne d'une disposition législative. »

Le débat sur le programme de développement rural Feader est présenté ensuite par Michelle Rivet, vice-présidente en charge du dossier.

L'enveloppe financière obtenue dans ce cadre est de plus de trois cent quarante cinq millions d'euros, en hausse, dont 80 % pour ses mesures de développement agricole et forestier. L'ouverture des appels à projets aura lieu à l'été 2016.

Elle précise aussi que dans le cadre du programme européen Leader, vingt-huit territoires ont proposé vingt-trois projets pour un montant de trente-quatre millions d'euros, mais l'enveloppe est de vingt-six millions. « Néanmoins, les vingt-trois projets seront retenus, c'est un engagement régional fort en faveur de la ruralité. »

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages