Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Une année de mobilisation pour Jeunes agriculteurs 28

par Hervé Colin, mis à jour à 11:02
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Une année de mobilisation pour Jeunes agriculteurs 28

Le syndicat Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir a organisé son assemblée générale annuelle le 15 janvier à la chambre d'Agriculture. Cependant, son assemblée générale statutaire, le matin, n'a pas permis de lui trouver son nouveau président. Ce sera fait trois jours plus tard avec l'élection de David Faucheux.

C'est la première fois que cela arrive en Eure-et-Loir : à l'issue de son assemblée générale statutaire, qui s'est déroulée à huis clos le matin du 15 janvier, le syndicat Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir n'avait pas encore trouvé son nouveau président.

De fait, Théophile Pelé, qui assurait ce rôle depuis deux ans, avait souhaité se retirer : « Je tire ma révérence au niveau de Jeunes agriculteurs. Mais je suis sûr que la relève est assurée », a-t-il lancé un peu plus tard dans son discours d'ouverture de la réunion devant une salle Mathurin -Régnier de la chambre d'Agriculture particulièrement bien garnie. 

Cette absence de chef n'a pas empêché le syndicat de dérouler son programme. Et c'est en vidéo qu'a été décliné le rapport d'activité de l'exercice écoulé. Une année particulièrement dense, marquée du sceau de la crise, particulièrement dans le secteur de l'élevage. Ainsi Jeunes agriculteurs a mené une série d'opérations dans le département tout au long de l'année. Autant d'actions qui ont porté leurs fruits.

Néanmoins, il reste beaucoup à faire, comme l'a souligné Fabien Navet, le président JA du canton d'Authon-du-Perche : « Je voudrais pousser un cri d'alarme : les éleveurs sont de plus en plus dans la tourmente, la situation empire. La politique agricole est abandonnée, on fait de nous des opprimés ! »

Si l'année a été riche en combats syndicaux, elle l'a été tout autant sur le plan de la communication », rappelle la responsable du groupe éponyme du syndicat, Clémence Gouin, à la fin de la réunion : « Et l'année 2016 ne sera pas en reste avec une grande opération de communication “Affiche ta passion” dans un nouveau format car, si notre agriculture souffre d'un point de vue économique, elle souffre aussi en matière d'image... Il est important de reconquérir l'opinion publique », pointe-t-elle.

C'est à Sylvain Reverchon, le nouveau directeur des Territoires, qu'est revenu le soin de clore les travaux de l'assemblée : « Si aujourd'hui beaucoup de décisions sont prises en région, la DDT est là, à vos côtés, pour travailler à faire évoluer un certain nombre de réglements et faire remonter vos difficultés. »

Il ajoute : « J'ai apprécié l'engagement et la conviction avec laquelle les choses ont été dites tout à l'heure. C'est important qu'il y ait des gens capables de parler avec leurs tripes », souligne-t-il, avant d’émettre un vœu : « Osez !, pour que vous soyez encore aussi nombreux l'an prochain. »

Une bonne part des travaux de l'assemblée a été consacrée à une table ronde réunissant une brochette d'agriculteurs innovants. À commencer par Denis Lhuillery, venu avec son fils Florian parler de la culture du chanvre : « La première récolte a été compliquée et j'ai pensé arrêter, mais après ça s'est fait », a-t-il témoigné. Ajoutant : « Et c'est rentable ! Nous ne pensions pas que l'huile se vendrait aussi bien, ce qui a permis de garder mon fils sur la ferme. Pour la paille, il faut encore faire connaître le produit que nous voulons vendre localement pour l'isolation. » Ils prévoient d'en implanter six hectares l'an prochain.

Jean-Edouard Jeauneau est lui aussi venu témoigner de sa démarche. Éleveur bio aux Étilleux dans le Perche, il produit du foin de très grande qualité et de la viande de terroir : « Je ne suis pas un intégriste du bio, mais il faut coller à la demande de la société. C'est un choix difficile. J'ai galéré vingt ans et c'est toujours compliqué », a-t-il relevé : « Aujourd'hui, il faut être fier de ce que l'on produit, que le lieu où l'on produit ne soit pas dégradé et que l'on n'en vive pas trop différemment des autres catégories de la société. »

François Lorin, quant à lui, a entrepris de cultiver de la moutarde sur son exploitation en 2010. Mais pas comme Cipan, pour la mettre en pots... Il lui faudra quatre ans avant de la commercialiser : « ça a mis du temps, la page était entièrement blanche. Nous devions créer la filière de A à Z. J'ai fait et refait jusqu'à trouver la bonne recette. Quand on sort un produit aujourd'hui, il faut qu'il soit parfait. »

Si la réunion du conseil d'administration de Jeunes agriculteurs, le matin du 15 janvier, n'a pas permis de lui trouver un président, tout est rentré dans l'ordre lors de celle qui s'est déroulée trois jours plus tard. Ainsi, après constitution du nouveau bureau, c'est David Faucheux qui a été choisi le 18 janvier pour devenir le président de la structure.

Installé depuis 2006 en grandes cultures à Péronville et au sein du bureau depuis quelques années, il a occupé les places de vice-président en charge de l'installation et de trésorier durant quatre ans (au département et à la région), il en a même assuré la présidence par interim quelques mois suite à la démission de Thibault Guillou en décembre 2011.

Par ailleurs, Pierre Manent en devient le secrétaire général. Installé dans le Perche, il a été l'un des instigateurs des actions menées l'an passé dans ce secteur.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages