Une cinquième génération d’apiculteurs

par Laure Sauvage, mis à jour à 20:23
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Une cinquième génération d’apiculteurs

Jeune apiculteur, Clément Hamette a repris le flambeau familial au sein des Délices de la ruche à Bourron-Marlotte (Seine-et-Marne), après ses parents François et Anne.

Dans la famille Hamette, l’apiculture est une histoire de famille depuis cinq générations. Ainsi, Clément Hamette a repris en janvier 2019 l’exploitation apicole familiale située à Bourron-Marlotte (Seine-et-Marne) après ses parents, Anne et ­François.

Même s'il est tombé dans un fût de miel dès son plus jeune âge, rien ne destinait ce titulaire d’un master 2 en comptabilité et audit à travailler dans ce milieu.

« Je voulais être indépendant et travailler proche de la nature. En étudiant le monde apicole, je suis devenu un passionné de l’abeille. Je n’ai aucun regret d’avoir pris ce virage professionnel », explique le jeune homme qui apprécie la diversité du métier, qui selon lui en regroupe plusieurs en un : « Production, transformation, vente et gestion. C’est ce qui fait la richesse du travail ».

Toutefois, il est heureux d’être épaulé par ses parents, dont son père au niveau technique. « Il a le recul nécessaire alors que chaque saison est différente. Ses conseils avisés sont très utiles ».

L’exploitation compte environ 800 ruches, essentiellement dans le sud Seine-et-Marne, le Loiret et l’Yonne. Historiquement, quelques ruches sont installées en Indre-et-Loire, où le décalage météorologique est un atout en cas d’incident climatique.

La famille Hamette pratique également un peu de transhumance avec ses ruches, en forêt de ­Crécy-la-Chapelle pour le miel de tilleul et en Champagne pour celui de luzerne.

L’hiver dernier, doux, sans fortes gelées, a été favorable aux abeilles. « Les reines ont pondu tard en saison et repris leur activité dès février. Même les ruches ayant une faible population ont passé l’hiver. La mortalité a été faible », note Clément Hamette.

Le premier miel de la saison 2020, celui de printemps, offre de bons résultats (une dizaine de kilogrammes par ruche). La récolte du miel d’acacia, dont la production s’étale sur une courte période (deux à trois semaines), est imminente. La chaleur humide a été idéale pour la production de nectar.

« Le miel d’acacia est un produit phare qui plaît beaucoup, d’autres sont plus clivants car plus parfumés, comme celui de forêt (châtaigner ronce) ou de tilleul. L’an passé, le tournesol a apporté de la diversité dans le sud Seine-et-Marne à une période où les fleurs se font rares. »

Si durant le confinement l’activité auprès des ruches s’est poursuivie, Clément Hamette a dû s’adapter au niveau commercial, certains marchés ayant fermé, et mettre en place des mesures barrières au sein de la boutique des Délices de la ruche, située au cœur du village de Bourron-­Marlotte.

À l'intérieur, miel et produits transformés donnent une impression de palais de saveurs sucrées. « Il faut se lancer dans ses projets et y croire. C’est une fierté pour mes parents de voir l'entreprise familiale perdurer », conclut l’apiculteur.

Laurence Goudet-Dupuis

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages