Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Une ferme numérique ouvre à Boigneville

par Laure Sauvage, mis à jour à 12:02
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Une ferme numérique ouvre à Boigneville

La « Digiferme » de Boigneville (Essonne) permettra à des instituts techniques et à des start-ups du numérique de travailler ensemble à perfectionner et tester des outils innovants.

La « Digiferme » de la station expérimentale Arvalis de Boigneville (Essonne) a été inaugurée le 28 septembre.

Le principe d’une Digiferme ? C’est un site où instituts techniques, centres de recherche et entreprises du numérique travaillent ensemble pour expérimenter en conditions réelles des technologies numériques : outils d’aide à la décision, capteurs d’état du végétal, des animaux ou du milieu, capteurs embarqués sur des machines agricoles, robots, météo spatialisée, outils de l’agriculture de précision, outils de traitements des données.

Il s’agira de démontrer que ces technologies sont utilisables par les agriculteurs et qu’elles permettent d’améliorer des performances techniques, environnementales et économiques des exploitations.

Le projet Digiferme a commencé au printemps, par un partenariat entre Arvalis, l’Institut de l’Elevage, l’Institut technique de la betterave et Terres inovia.

La chambre d’Agriculture d’Ile-de-France les a rejoints ce 28 septembre (voir notre vidéo, plus bas). Elle participera à la création d’une ferme-type virtuelle qui permettra de comparer les résultats d’une exploitation connectée avec ceux des exploitations du secteur.

En attendant le réseau de sites labellisés « Digiferme », la station de Boigneville est la deuxième du nom.

Une première Digiferme, située dans la Meuse, est tournée vers l’élevage. La Digiferme essonienne se consacre aux cultures.

Les outils numériques y seront testés sur une exploitation de 150 hectares, dans trois systèmes : en agriculture biologique, en semis sous couvert permanent et dans un dispositif dédié à la maîtrise des adventices et à l’irrigation.

Parmi les travaux en cours à Boigneville, des tests sont menés sur un couplage entre différentes technologies (cinématique en temps réel, désherbage automatique guidé par caméra) et différents outils d’aide à la décision comme Tameo (pilotage des intervention grâce à la météo), Farmstar (pilotage de la fertilisation grâce à des capteurs embarqués sur drones ou satellites) ou Irrélis (gestion de l’irrigation). Ceci, pour plus de précision. 

Un outil qui utilise la technologie RFID est aussi testé. Il permet d'enregistrer automatiquement et sans saisie les interventions phytosanitaires.

Pour 2017, citons entre autres un test de robot désherbeur sur betteraves.

Et aussi la création, avec deux écoles d’agronomie, d’un tableau de bord connecté pour « un pilotage stratégique et tactique de l’exploitation ». Cette plate-forme agrégera toutes les données collectées sur une ferme et permettra, par exemple, d’identifier les chantiers prioritaires et faire des préconisations liées au climat.

Les mots « ouverture », « mise en commun » et « performances » ont été les leitmotivs des interventions qui ont ponctué l’inauguration de cette Digiferme. 

Le directeur général d’Arvalis, Jacques Mathieu, a indiqué que ce partenariat entre monde de la recherche et monde du numérique constitue une « nouvelle étape dans la validation de l’innovation pour les producteurs et les filières ».

Joël Merceron (directeur de l’Institut de l’Élevage) a souligné que le numérique peut apporter une aide précieuse au « monde agricole en crise » : pour lui, la connexion entre « le temps long de l’expérimentation et le temps court du virtuel et du numérique » permettra de gagner en performances.

Laurent Rosso, directeur de Terres inovia a notamment abordé la question des bases de données : « nous devrons avancer ensemble, nous engager à mettre en commun ces données ».

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours

  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages