Une filière « numérique et agriculture » présentée à la chambre

par Hervé Colin, mis à jour à 13:57
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Une filière « numérique et agriculture » présentée à la chambre

Réunis en session le 24 novembre, les membres de la chambre d’Agriculture d’Eure-et-Loir se sont penchés sur le budget initial 2015, ont adopté une motion visant à soulager les agriculteurs en difficulté et étudié l’opportunité de développer une filière agriculture et numérique sur le territoire.

« Un pari nous est proposé par un certain nombre d’interlocuteurs », a lancé Éric Thirouin en ouverture, le 24 novembre, de la seconde partie de la session de la chambre d’Agriculture d’Eure-et-Loir qu’il préside : « Il s’agit d’un projet un peu fou où pourraient se croiser des opportunités. Et donc, pourquoi ne pas essayer de booster l’emploi sur une activité forte, l’agriculture, et d’avenir, en créant une filière alliant numérique et agriculture ? »

C’est Maxime Cornuau, chef de projet Lab 28 au conseil général d’Eure-et-Loir, qui a été chargé de présenter les grandes lignes du projet aux membres de la chambre consulaire : « Le territoire est reconnu pour être à la pointe en matière d’agriculture innovante », a-t-il souligné : « Il s’agirait donc de développer un écosystème territorial d’innovation. » Première étape du projet : « créer dès 2015 un laboratoire d’innovation dans le Dunois, qui serait un accélérateur de projets innovants et où pourraient incuber des start-up ». Un peu à l’image de ce que propose le Crédit agricole rue de La Boétie à Paris (notre édition du 7 novembre), une expérience qui peut s’avérer précieuse en matière de pilotage.


Le projet pourrait s’appuyer sur des fonds du Pays dunois, par le biais du CRSD (contrat de redynamisation des sites de défense), entre deux et trois millions et demi d’euros, liés à la fermeture de la base aérienne de Châteaudun : « L’État sera à vos côtés », a promis la sous-préfète de l’arrondissement, Sophie Roblin : « Mais il faut agir vite. Une fois acté, vous avez trois ans pour dépenser les fonds. Pour les entreprises, un dispositif fiscal de type “zone franche” est mis en place pour cinq ans. J’ai pris le pouls et il y a déjà des contacts intéressants… » « Nous avons le soutien de l’État, du conseil général, il ne nous reste qu’à attirer des volontaires », a relevé Éric Thirouin, ajoutant : « La mission de la chambre serait de trouver des agriculteurs motivés pour offrir un champs d’expérimentation et de réflexion à ces start-up. Mais si nous voulons réussir, nous devons tous tracter dans le même sens et viser au-delà de Châteaudun, réfléchir à un rayonnement beaucoup plus large. » À l’image de celui de la Cosmetic valley…


« Réfléchissez vite ! », a conseillé Philippe Vigier, le député de la quatrième circonscription : « De son côté, le conseil général du Loiret est en train de réfléchir lui aussi. La concurrence entre les territoires est là. Il faut profiter de cette double opportunité, liée à des souffrances, le départ d’Axéréal à Orléans et le CRSD. Il faut une détermination absolue, mais nous ne nous laisserons pas voler ce projet qui est un projet eurélien. »
« Il y a le conseil général, le conseil régional, le Crédit agricole qui dit banco pour être pionnier dans cette dynamique, il y a la CCI, il y a la sous-préfecture de Châteaudun, il y a des élus, il y a Nermont, qui en sera le réceptacle, il y a l’ensemble des OPA… Qui va fédérer tout le monde dans cette dynamique-là ? Faut-il envisager un comité de pilotage pour avancer et formaliser les choses ? », a demandé le président de la chambre d’Agriculture. « En tout cas, il est impératif de vous mettre en ordre de marche le plus vite possible », a conclu Sophie Roblin.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages