Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

« Une mobilisation sans faille pour la ferme Ile-de-France »

par Marine Guillaume, mis à jour à 17:03
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
« Une mobilisation sans faille pour la ferme Ile-de-France »

Les présidents de la chambre d’Agriculture, de la FDSEA et de Jeunes agriculteurs d’Ile-de-France présentent leurs vœux au monde agricole.

L’année 2016 restera profondément marquée dans nos esprits (et nos trésoreries !) avec des conditions climatiques exceptionnelles qui ont impacté l’ensemble des productions franciliennes.

Rendements réduits de moitié en blé tendre, de 25 à 30 % en orges et colza, 60 à 70 % en blé dur et protéagineux… Les exploitations de grandes cultures ont subi un coup violent que nos organisations ont essayé par tous les moyens d’amortir.

Réunions d’urgence dès le mois d’août, sollicitations tous azimuts de l’Etat, des collectivités et autres partenaires du monde agricole. Nous remercions tous ceux qui ont répondu positivement à notre appel, par la mobilisation de dispositifs créés, pour certains, de toutes pièces pour l’occasion.

C’est le cas notamment de l’aide à l’achat de semences certifiées du Conseil régional, ou encore de l’aide au conseil financée par les Départements, sous oublier les dispositifs d’indemnisation des inondations et intempéries survenues fin mai début juin.

Des efforts financiers que nos élus territoriaux ont dû défendre auprès de nos concitoyens, comme d'indispensables actes de soutien à la ferme francilienne sinistrée. Les actions de nos réseaux contre la suradministration de nos métiers s’est poursuivie cette année.

Le 16 février, une première mobilisation a rassemblé près de trois cents agriculteurs au siège de l’Agence de services et de paiement (ASP) à Montreuil (Seine-Saint-Denis), où nous avons fait entendre notre voix pour dénoncer la complexité de la Pac avec l’apparition des Surfaces non agricoles à la suite de la dernière réforme, et rappeler au gouvernement les promesses non tenues du Plan Valls, annoncé le 3 septembre 2015.

De nombreux dossiers de préservation du foncier agricole ont également été défendus à Grignon (Yvelines) contre le PSG, la Ligne nouvelle Paris-Normandie, ou encore le triangle de Gonesse (Val-d'Oise) et le plateau de Saclay (Essonne).

Le 3 octobre, nous organisions des rendez-vous dans trois fermes des Yvelines, du Val-d’Oise et de l’Essonne pour sensibiliser nos élus locaux et parlementaires au risque de durcissement de la règlementation en matière d’utilisation de produits phytosanitaires.

Une bataille remportée pour le moment, qui menaçait quatre millions d’hectares à l’échelle de la ferme France dont soixante-dix mille dans notre région, soit l’équivalent de la surface agricole du département de l’Essonne ! Un signe (s’il en fallait encore un) de la nécessité farouche de tenir bon en matière de communication et de défense de notre métier.

Notre implication tout au long de l’année dans les commissions de l’Etat et dans nos instances nationales notamment, ou encore notre activité de veille permanente pour ne rien laisser passer qui nuise au potentiel de production de notre région, sont des constantes de nos organisations.

Les actions grand public ne sont pas oubliées, avec l’annuel Festival de la Terre, qui a rencontré un vif succès à Longnes (Yvelines) avec plus de cinq mille entrées, ou encore le festival Agri’culture qui, après une première édition réussie en 2015 en Essonne, reprendra du service cette année à Houdan (Yvelines) les 19 et 20 mai.

Quant à l’avenir, nous y sommes particulièrement bienveillants, pour permettre que demain, nous installions encore des jeunes forts, dynamiques et bien formés ; des actifs indispensables au rayonnement de notre territoire francilien.

Christophe Hillairet, Damien Greffin et Frédéric Arnoult

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages