Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Une réaction unie face à la crise

par Eric Young, mis à jour à 21:28
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Une réaction unie face à la crise

Les organisations agricoles d'Eure-et-Loir multiplient les actions pour aider les agriculteurs à passer le cap.

Le constat, tout le monde le fait : la récolte est catastrophique. Maintenant, il faut faire avec. Les organisations professionnelles agricoles d'Eure-et-Loir se sont réunies, à l’incitation de la chambre d’agriculture, le 8 août à Chartres pour partager leurs analyses et lister leurs actions pour aider les agriculteurs à passer ce cap.

La profondeur du gouffre se précise au fur et à mesure de l’avancée de la moisson.

Selon les différentes coopératives du département, les rendements moyens devraient atteindre 56 q/ha en blé tendre, 23 q/ha en blé dur, 57 q/ha en orge d’hiver, 55 q/ha en orge de printemps et 33 q/ha en colza.

Le problème majeur a bien été l’absence de fécondation et l’avortement précoce des grains. Et encore, les grains qui restaient n’ont pas été remplis correctement.

Bien que trop tôt pour énoncer des certitudes, il est clair que la commercialisation sera un des enjeux importants de cette année. 

Grosso modo, entre les rendements désastreux et les doutes sur l’écoulement, il manquera sans doute 253 millions d’euros à la ferme eurélienne.

Sur un chiffre d’affaires habituel de l’ordre de 530 millions d’euros, c’est une chute de 46 % des ventes globales à laquelle il faut s’attendre.

« Au delà de l’économie, ce qui m’inquiète le plus, ce sont les aspects humains de la situation », réagit Eric Thirouin, le président de la chambre d’Agriculture. Les agriculteurs ont besoin de soutien aussi bien économique que psychologique.

Un tour des organisations agricoles permet de voir qu’elles ont pris des mesures pour aider à passer le cap.

Les coopératives accompagnent les achats d’approvisionnements pour la moisson future parce qu’elles ne veulent pas que les agriculteurs abaissent la qualité technique. Les banques Crédit agricole VDL et Crédit mutuel Centre proposent des solutions de financement de la prochaine campagne. Groupama Centre Manche peut faire des échéanciers de paiement en attendant la moisson prochaine.

Mais toutes les organisations agricoles ajoutent qu’elles voient apparaître dans cette situation extrême des agriculteurs en grande difficulté structurelle.

Ces cas sont difficiles à recenser avec précision mais ils dépassent l’anecdote.

La présidente de la MSA Beauce-Cœur de Loire, Cendrine Chéron, avance un chiffre : « 25 % des agriculteurs cotisants ont déclaré, en juin, un revenu annuel inférieur à 4248 euros. »

Les organismes économiques oscillent plutôt entre 10 et 15 % des exploitants en situation très difficile.

Collectivement, les organisations agricoles envisagent de renforcer le dispositif Aidagri dès la rentrée 2016 parce que les effets de cette crise risquent d’être lourd pendant longtemps.

« Les soutiens à la trésorerie permettront de passer un cap cette année. Mais il ne faut pas se bercer d’illusions : le trou est bien creusé », prévient Eric Thirouin.

Les centres de gestion et la chambre d’Agriculture vont s’emparer d’un audit simple, élaboré au niveau régional, pour aider tous les exploitants à mesurer la difficulté posée par cette année désastreuse et proposer  les mesures à engager pour l’avenir.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours

  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages