Une session chargée pour les membres de la Chambre

par Laure Sauvage, mis à jour à 12:01
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Une session chargée pour les membres de la Chambre

Réunis en session le 9 mars, les membres de la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir se sont attelés à un programme fourni.

Les membres de la chambre d'Agriculture se sont réunis en session le 9 mars à Chartres. Et c'est un programme chargé qui attendait ses membres.

Son président, Éric Thirouin, a tout d'abord effectué son traditionnel tour d'horizon de l'actualité. Il y a parlé entre autres sujets de l'ouverture d'un débat public sur l'agriculture — organisé par la CNDP* — qui va servir au gouvernement pour l'élaboration de son Plan stratégique national qu'il doit remettre à la Commission européenne dans le cadre de la réforme de la Pac  : «  La France est le seul pays de l'Union européenne à organiser un tel débat et à y consacrer un budget de 1,2 million d'euros… Comme pour les ZNT, on soumet notre avenir à l'avis de tous. C'est un déni des organisations syndicales, des chambres d'Agriculture et de tous les acteurs agricoles. Il n'est pas admissible que le sort de notre politique agricole soit soumis à ce genre de consultation et il est à craindre que le versant économique de l'agriculture soit sacrifié  ».

Il a dénoncé ensuite la réaffectation de 7 millions d'euros du fonds du Casdar au budget général de l'État  : «  Nous ne pouvons l'accepter. Ces sept millions d'euros auraient été les bienvenus pour notre recherche sur l'agriculture de précision  ». Il a pointé ensuite la baisse du financement du Bulletin de santé du végétal  : «  Une autre incohérence du gouvernement. Alors que l'on veut éviter les traitements systématiques, on baisse les budgets pour y parvenir  ».

Sur le bilan du Salon de l'agriculture, Éric Thirouin s'est dit «  époustouflé par le nombre de médailles obtenues par rapport aux autres départements  ».

Enfin, le président a tenu à informer les membres sur le fait qu'il a reçu un rapport des pompiers à la suite des incendies de cet été, avec des préconisations «  qui consistent en des interdictions de moissonner potentielles durant l'été. J'hallucine  ! Qu'il y ait une journée noire, d'accord, mais vingt-cinq journées rouges, je crains le pire…  ».

La suite des travaux de la session a permis aux membres de prendre connaissance du compte financier 2019, qui confirme que la prévision budgétaire de la Chambre est fiable et sincère  : «  Tous les investissements prévus vont pouvoir se faire sereinement  », a souligné Éric Thirouin.

Ensuite, un long moment a été consacré à la Charte d'engagement des utilisateurs agricoles de produits phytosanitaires élaborée dans le cadre du décret d'application de la loi sur les ZNT et qui doit être mise en consultation publique. 

Hervé Colin

*Commission nationale du débat public

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages