Une unité de méthanisation agricole sort de terre à Varize

par Laure Sauvage, mis à jour à 18:21
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Une unité de méthanisation agricole sort de terre à Varize

Rémi Baudrin et Adrien Guyard, exploitants à Varize (Eure-et-Loir), montent ensemble une unité de méthanisation qui injectera en 2021, 11 GWh de gaz vert par an dans le réseau GRDF.

« Notre projet de méthanisation est novateur, chronophage mais passionnant. Nous avons rencontré les bonnes personnes et nous avons été bien entourés, par des artisans locaux, les gens de GRDF* et nos financeurs, le CIC et le Crédit mutuel  », soulignent les deux exploitants de Varize (Eure-et-Loir) qui portent ce projet, Rémi Baudrin et Adrien Guyard, lors de la signature, le 6 septembre, du protocole de raccordement de l'unité au réseau GRDF, qui passe à 12 km de là.

Pour eux l'aventure a commencé il y a trois ans  : «  L'agriculture, des fois ça va, des fois ça ne va pas, remarque Rémi Baudrin. Nous sommes voisins et nous nous posions des questions sur quoi partir pour pérenniser nos activités et nous avons trouvé la méthanisation… Nous sommes allés visiter des entreprises et nous avons décidé de nous lancer dans la méthanisation végétale par voie humide  ».

Les travaux débutent cette année en mars. «  Nous faisons la maîtrise d'œuvre, ce qui nous a permis de gagner du temps. Le coût du projet est d'environ 5 millions d'euros, nous n'avons pas de subvention hormis celle de GRDF sur le raccordement (40  %)  », précise-t-il.

«  Il faut bien expliquer que les cultures utilisées dans le méthaniseur ne se font pas au détriment de nos cultures alimentaires, c'est différent du modèle allemand. Les Cive — triticale, orge et avoine — sont semées en octobre et récoltées en mars-avril avant une culture de printemps, souligne Rémi Baudrin. Grâce à ces intercultures, nous utiliserons moins de chimie et avec le digestat produit, nous pourrons nous passer d'engrais chimiques. Niveau CO2, on est pas mal. D'ailleurs nous allons aussi changer notre façon de semer en abandonnant la charrue  », pointe-t-il.

En attendant le démarrage de l'installation, les deux exploitants motivent leurs voisins à les suivre  : «  Ça devient un métier, relève Adrien Guyard. Nous avons découvert un secteur d'activité. Nous allons recevoir Jeunes agriculteurs en octobre pour les sensibiliser. Dès que nous serons en fonctionnement, nous chercherons aussi des partenaires industriels de l'agroalimentaire pour recycler leurs déchets. Si nous voulons de la matière première pas chère, il faut offrir des services. Nous sommes ouverts aussi aux agriculteurs qui font des intercultures et qui récupèreraient du digestat  ».

Le démarrage de l'unité est prévue pour mars 2021 et devrait injecter 11 GWh de biométhane par an dans le réseau, soit l'équivalent de la consommation annuelle de gaz d'un millier de logements. Et ce grâce à un processus vertueux, durable et renouvelable.

Hervé Colin

*Gaz réseau distribution France

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages