Vente directe : les producteurs franciliens s'organisent

par Laure Sauvage, mis à jour à 01:22
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Vente directe : les producteurs franciliens s'organisent

Après les mesures de confinement prises par le gouvernement, les producteurs franciliens s'organisent pour accueillir leurs clients à la ferme.

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Depuis l'annonce du confinement par le gouvernement, les producteurs franciliens se sont organisés afin d'accueillir leur clientèle selon les normes sanitaires en vigueur. Partout, la demande des consommateurs a explosé et l'activité dans les fermes est soutenue.

Au Val-Saint-Germain (Essonne), Eloïse Le Grand de la ferme des Sueurs a organisé un système de drive au sein de la cour de ferme : « La boutique n'est pas très grande donc j'ai privilégié cette organisation afin d'éviter les contacts. Nous avons préparé les commandes en amont et organisé un dispositif giratoire pour les véhicules. À l'entrée, les clients donnent leur nom, un peu plus loin nous disposons leur commande sur une table, le client récupère son colis et paye quelques mètres plus loin. Toute l'équipe était équipée de gants et de masques et tout s'est bien passé », raconte la jeune femme qui s'apprête à réitérer l'expérience le week-end prochain.

« La demande a été si importante que nous avons dû rationner pour qu'il puisse y en avoir pour tout le monde. Nous privilégions notre clientèle habituelle et nous allons organiser des ventes toutes les semaines tant que nous aurons la marchandise ». 

À Génicourt (Val-d'Oise), l'activité de la ferme des Sablons se voit aussi bousculée. Thibaud Jorel filtre désormais les entrées de véhicules dans l'exploitation ainsi que le nombre de personnes présentes dans la boutique, « deux maximum », précise l'agriculteur qui interdit également la visite de la ferme. « Nous privilégions le paiement par carte et sans contact et nous encourageons également les clients à utiliser le distributeur automatique placée à l'entrée de la ferme ».

Si le flux de clients semble revenu à la normale depuis quelques jours, Thibaud Jorel a connu un affluence record au lendemain de l'annonce du confinement, « à la fois de la clientèle habituelle mais aussi de personnes que je n'avais jamais vu ».

Cette situation, Amandine et Jérémy Muret l'ont aussi vécu à Jumeauville (Yvelines). La ferme du Lavoir qui produit des pommes de terre depuis des générations connait une hausse d'activité record.

« L'activité de livraison auprès des restaurateurs s'est arrêtée mais s'agissant des particuliers, nous n'avons jamais vendu autant, affirme le couple qui a dû adapter son organisation pour répondre à la demande. Nous avions eu quelques difficultés de cohabitation avec des riverains que les activités de la ferme dérangaient. Aujourd'hui, ces mêmes personnes viennent à la ferme pour s'approvisionner et nous sommes là pour les aider. Nous espérons que cette situation permettra de récréer du lien avec la population, que les gens reviendront aux fondamentaux et surtout que cela durera une fois la crise passée. »

Marine Guillaume

Photo : Au Val-Saint-Germain (Essonne), le 21 mars. À la ferme des Sueurs, Eloïse Le Grand avait mis en place un système de drive dans la cour de la ferme.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages