Villages nature : un grand projet pour les pépiniéristes d’Ile-de-France

par Laurence Dupuis, mis à jour à 10:46
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Villages nature : un grand projet pour les pépiniéristes d’Ile-de-France

La première signature validant l’attribution de quatre appels d’offre a été signée entre Villages nature et le GIE des Pépinières franciliennes.

Une première signature validant l’attribution de quatre appels d’offres de végétaux avait lieu entre Villages nature et le Groupement d'intérêt économique (GIE) des Pépinières franciliennes le 27 novembre dernier. La collaboration tant attendue s’est concrétisée en présence d'Aurélie Laval, Dominique Cocquet, Christophe Feli, Alexandre Borsari  pour Villages nature, ainsi que Laurent Chatelain, Bruno Picard, Olivier Garcin, et Fabrice Martin pour le GIE des Pépinières franciliennes. Le président de la chambre d’Agriculture de Seine-et-Marne, Thierry Bontour, participait également à cette heureuse rencontre.

Depuis les premiers contacts en novembre 2012, les pépiniéristes du Conseil horticole d’Ile-de-France, soutenus par les trois chambre d’Agriculture, le conseil régional, le Cervia…, ont multiplié les rencontres avec les acteurs de ce dossier, tant au niveau du cabinet d’architectes en charge du projet, Interscène, qu’avec l’équipe de Villages nature. L’objectif : montrer leurs savoir-faire et leurs productions afin qu’une part réelle des végétaux nécessaires à la conception de ce projet pharaonique entre Pierre& ;Vacances et Disney, ait une origine locale et française.

C’est donc dans un esprit de partenariat que le dossier a abouti en tout début d’année 2015, après plusieurs semaines de visites de chacune des entreprises. Ceci a permis le marquage de tous les végétaux de pleine terre et la présentation de plantes-types pour chaque variété, chaque taille des plantes qui seront produites en conteneurs de trois à vingt litres sur 2015. À cette occasion également, Thierry Huau, concepteur paysagiste d’Interscène, et sa collaboratrice Claire Buvat ont pu apprécier la richesse de la  production francilienne.

Plus de 82 000 plantes pour un budget de 1,4 millions d’euros, c’est ce que représentent ces quatre appels d’offres obtenus par le groupement des pépiniéristes d’Ile-de-France et qui portent sur les arbustes, arbustes de haies, baliveaux et jeunes arbres. Dans un climat de morosité générale, c’est un vrai coup de pouce pour les huit entreprises concernées, membres du Conseil horticole IDF, qui mettront en production dès ce printemps environ deux hectares de plantes en conteneurs. Mais une part importante des végétaux proviendra également des productions de pleine terre — aussi bien arbustes que conifères et tiges. Pour compléter leur production, une partie des plantes de ces quatre appels d’offres sera également réalisée en partenariat avec six pépinières françaises spécialisées (tiges, hortensias, plantes de terre de bruyère…).

Fabrice Martin, pépiniériste coordinateur du projet, se félicite de cette coopération avec Interscène et Villages nature, tout en gardant à l’esprit la suite du projet. « Pour assurer ces mises en production supplémentaires, plusieurs d’entre nous vont aménager de nouvelles aires de cultures. Ce n’est que sur plusieurs années que ces installations pourront être rentabilisées. Avec le conseil régional d’Ile-de-France et les chambres d’Agriculture, nous devons poursuivre notre travail de valorisation des entreprises du territoire auprès des élus locaux, des responsables de projets du Grand Paris comme l’Établissement public de Paris-Saclay (EPPS), de Roissy (EPR)… afin que nous puissions, très en amont de chaque projet, montrer ce que nous savons faire en Ile-de-France et ainsi mettre en place des contrats de culture. Les lots de gros arbres ont été attribués à nos collègues allemands et hollandais, mais nous sommes également capables de les produire si les contrats de culture sont définis bien en amont des projets. »

Isabelle Vandernoot

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages