Visite aux pépinières Bauchery

par Doriane Mantez, mis à jour à 17:28
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Visite aux pépinières Bauchery

L’Association d’agroforesterie de la région Centre-Val de Loire a organisé une réunion technique le 14 février sur le site des pépinières Bauchery, à Crouy-sur-Cosson.

Installer un système agroforestier nécessite des plants de qualité et les questions concernant ceux-ci peuvent être nombreuses : quelles essences, quelle taille de plants, quelle couleur d’étiquette, quelle provenance, comment sont sélectionnés graines et plants ?, etc. 

Pour y répondre, l’Association d’agroforesterie de la région Centre-Val de Loire (A2RC) a organisé la visite d’une pépinière forestière et agroforestière, Bauchery, jeudi 14 février à Crouy-sur-Cosson. « Ici, nous proposons une sélection de plus de 1 200 plantes et végétaux : arbustes, arbres fruitiers, jeunes plants, graines… », a annoncé le gérant de la pépinière, Gilles Bauchery.

80 % du chiffre d’affaires de la société se fait par la vente de jeunes plants, ce qui représente 5 millions de plants vendus par an, dont 60 % de forestiers (résineux : douglas ; et feuillus : érable champêtre, chêne sessile et chêne pubescent…) et le reste de bocage.

« C’est un petit marché qui compte moins d’une dizaine d’entreprises au niveau national pour 25 millions de plants vendus par an », a-t-il précisé.

Guidée par Gilles Bauchery, la vingtaine de participants a fait le tour du site : de la découverte du matériel (arracheuse, cerneuse, repiqueuse, semoir…) au stockage dans la chambre froide à 2 degrés, en passant par l’atelier de triage où 150 à 600 plants sont triés par heure, sans oublier le terrain avec les planches de plants.

Parmi les nombreux sujets abordés tout au long de cette matinée — comme la réglementation autour de la traçabilité ou l’importance de l’origine des plants pour avoir le meilleur capital génétique possible —, Frédérique Santi, chercheuse à l’Inra (Institut national de la recherche agronomique), a détaillé les essais Inra sur les vergers à graine, les critères de sélection d’un plant agroforestier et les systèmes racinaires, puis a argumenté sur le concept de migration assistée des espèces.

Elle a souligné : « Planter localement c’est bien, mais on a besoin d’un mélange de panels génétiques pour anticiper le changement climatique. La migration assistée permet d'accompagner le changement climatique en installant des essences plus méridionales ou du Sud qui sont aptes à supporter les sécheresses et écarts de températures ».

Créée en 2014, l’A2RC a pour objectif de promouvoir l’agroforesterie, qui consiste à « remettre l’arbre au cœur de l’agriculture dans des objectifs paysagers, économiques et de biodiversité ». À ce jour, l’A2RC est la structure référente de l’agroforesterie dans la région auprès de tous les opérateurs du développement agricole : chambres d’Agriculture, Association régionale pour le développement de l’emploi agricole et rural, conseillers indépendants, recherche, enseignement, Parcs naturels régionaux, Fédérations des chasseurs, etc.

En 2016, le Centre-Val de Loire comptait 150 ha de parcelles en agroforesterie et près de 200 ha aujourd’hui (ne prend en compte que l’agroforesterie intraparcellaire). Tout laisse à penser que les 500 ha seront atteints d’ici 2021.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages