Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Yvelines : l'atelier de découpe bientôt opérationnel

par Marine Guillaume, mis à jour à 15:02
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Yvelines : l'atelier de découpe bientôt opérationnel

Après des années de travail, l'atelier de découpe de Rambouillet (Yvelines) est sur le point de voir le jour. La construction s'achève dans les prochains jours.

C'est l'aboutissement de quatre années de travail.

Dans la zone d'activité du Bel-Air à Rambouillet (Yvelines), des bâtiments modulaires sont en construction. Dans quelques semaines, ils abriteront le nouvel outil de travail de treize éleveurs franciliens : un atelier de découpe et de transformation flambant neuf.

Une structure qui manquait cruellement à l'élevage d'Ile-de-France depuis la disparition de l'atelier de la Bergerie nationale en 2012.

« Le projet a mis du temps à voir le jour, mais aujourd'hui, nous sommes bel et bien dans la dernière ligne droite » se réjouit Germain Genty. Eleveur à Saint-Martin-de-Bréthencourt, il est le président de la Société coopérative d'intérêt collectif (SCIC), créée pour fédérer les producteurs autour du projet.

« Des bâtiments modulaires sont en cours d'assemblage sur environ 350 m² » reprend Germain Genty : « Et deux structures métalliques viendront s'ajouter aux extrémités du bâtiment pour permettre d'un côté la réception des carcasses et de l'autre le départ de la marchandise transformée ».

La SCIC espère mettre en service l'atelier de découpe d'ici fin janvier et prend déjà ses dispositions.

« L'embauche d'un boucher à temps plein est en cours » précise Germain Genty, ajoutant qu'un second salarié pourrait rapidement le rejoindre : « Nous pourrons traiter environ quatre-vingt tonnes à l'année et nous avons bâti le projet en comptant deux salariés à temps plein. »

Estimé à près de six cent mille euros, l'atelier de découpe – qui a bénéficié d'une subvention de l'Etat – représente un investissement financier important pour les treize éleveurs impliqués dans l'aventure.

« Dans un premier temps, nous n'aurons aucun gain financier à transformer notre production localement car nous devons rembourser les emprunts. Mais nous allons gagner en efficacité, puisque notre boucher découpera en fonction de nos exigences et nous pourrons composer les colis nous-mêmes ».

Reste que les éleveurs devront continuer à aller faire abattre leurs animaux à plusieurs dizaines – voire centaines – de kilomètres des exploitations, faute d'abattoir à proximité.

« Ce sera le prochain chantier » affirme Germain Genty : « Avoir un système d'abattoir mobile serait un aboutissement pour reconstituer une filière 100 % locale et éviter du stress à nos animaux ».

Depuis 2013 et la création de la SCIC, la chambre d'Agriculture d'Ile-de-France a accompagné les éleveurs au quotidien. « Sans la chambre, le projet aurait difficilement pu voir le jour » affirme Germain Genty.

Au service Diversification-marketing, Françoise Chancel a en effet joué le chef d'orchestre : « J'ai été présente pour l'animation du groupe d'éleveurs, pour faire le lien avec les différents partenaires et également, avec mes collègues d'autres services, apporter les compétences financières, techniques, juridiques... ».

À la veille de l'ouverture de l'atelier de découpe, la chambre d'Agriculture ne compte pas en rester là : « Nous allons continuer à les accompagner pendant encore plusieurs mois pour trouver de nouveaux producteurs, nous assurer que les objectifs seront atteints... ».

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages