Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Zoom sur la filière ovine en agriculture biologique

par Estelle Bescond, mis à jour à 11:31
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Zoom sur la filière ovine en agriculture biologique

Pour la Journée régionale ovine, le 7 avril à Cheverny (Loir-et-Cher), le thème retenu a été l'élevage ovin en agriculture biologique : l'occasion de faire le point sur la filière.

Cette année, la Journée régionale ovine, organisée dans le cadre du Cap’filière ovins par la chambre régionale d’Agriculture et l’Association régionale de la filière ovine du Centre (Arec), avait pour thème l’élevage ovins en agriculture biologique.

Le matin du 7 avril à Cheverny, Jean-Marie Mazenc, de Biocentre, a commencé par rappeler les principaux points du cahier des charges de l’agriculture biologique : rotation des cultures et une diversité des plantes cultivées afin de lutter contre les maladies ; OGM interdits ; agneaux sevrés à l’âge de 45 jours minimum et nourris au lait naturel ; 1,5 m2 par brebis à l’intérieur d’un bâtiment ; synchronisation des chaleurs interdite ; homéopathie, phytothérapie et aromathérapie privilégiées…

Par la suite, Catherine Experton, de l’Institut technique de l’agriculture biologique (Itab), a présenté les résultats techniques et économiques en élevage ovin viande bio, issus du Casdar AgneauxBio. « Les objectifs de ce programme sont d’améliorer l’efficacité commerciale et la durabilité de la production. »

Cette étude a été menée sur deux campagnes (2012 et 2013) et sur un panel national constitué de 49 fermes en ovins viande (dont cinq en région Centre Val-de-Loire) en systèmes herbagers ou pastoraux et dix fermes en ovins lait.

« Sur cet échantillon en ovins viande, on remarque l’importance des systèmes mixtes », précise l’intervenante. Il s’agit majoritairement de petits ateliers ovins (moins de deux cents brebis) et de petites structures avec des différences de conduite de la reproduction selon les bassins sans montrer une corrélation importante entre productivité numérique et revenu annuel.

« Le prix de vente est souvent inférieur au prix de revient. Pour dégager 1,5 Smic, il faudrait un prix de revient d’environ dix euros en système herbager et treize en système pastoral », note Catherine Experton.

Ce premier travail se poursuit aujourd’hui via une évaluation environnementale, une publication de cas concrets et un maintien de l’observatoire.

Pour clore la matinée, l’agriculteur haut-viennois Pascal Babaudou a apporté son témoignage suite à un voyage en Nouvelle-Zélande avec un groupe d’éleveurs ovins de son département.

L’après-midi, avant de participer à différents ateliers (problèmes sanitaires et parasitismes ; les débouchés ; la reproduction à contre-saison ; gestion des cultures), les participants se sont rendus sur l’exploitation de Pascal Cazin, à Cheverny, conduite en agriculture biologique depuis 2003, et ont bénéficié de la présentation du fonctionnement du troupeau, des résultats techniques et économiques. 

Il existe trois types de systèmes en région Centre Val-de-Loire : presque la moitié en systèmes ovins et cultures, près d’un quart en systèmes mixtes ovins et bovins viande, et près d’un quart en systèmes ovins spécialisés. 2 200 exploitations et 650 éleveurs de plus de cinquante brebis sont présents dans la région.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages