Aller au contenu principal

Mag
Florian Legrand, parfumeur d’ambiance

Installé à Varennes-sur-Seine (Seine-et-Marne), Florian Legrand crée des parfums d’intérieur aux fragrances végétales.

C’est au cours d’un voyage en Tunisie, pays d’origine de sa femme, que Florian Legrand a découvert l’activité de parfumeur artisanal. Installés dans de tout petits ateliers d’où s’échappent de doux effluves, ces artisans travaillent des fleurs telles que le jasmin ou la rose.

« J’ai toujours eu un nez développé et je suis nostalgique des odeurs de l’enfance », précise Florian Legrand, aujourd’hui âgé de 29 ans, qui s'est mis à suivre des cours de parfumerie sur Internet, la plupart en anglais, dès son retour en France.

Il commence par travailler avec des huiles essentielles, les matières premières n’étant pas accessibles aux amateurs. Et de préciser que « la plupart du temps, les senteurs utilisées sont reproduites en laboratoire ».

« J’apprends tous les jours. Maintenant je suis en contact avec un laboratoire de Grasse pour me fournir en matières premières, à savoir l’odeur. La verrerie vient également de cette ville, explique Florian Legrand qui privilégie les parfums floraux (rose, pivoine, chèvrefeuille, orchidée). Quant à l’alcool utilisé, il est à base de blé bio ».

Il a, par exemple, créé Nostalgia, à base de lilas, qui lui rappelle le printemps dans son jardin.

« Je travaille à l’odeur en sentant la matière première. Je prends par exemple une base de lilas, puis je vois avec quoi le mélanger pour créer un accord. C’est similaire à l’élaboration d’une recette de cuisine. »

Créer un parfum demande également un temps de macération afin de voir comment les ingrédients vont évoluer. Des essais sur tissus sont également menés. En parallèle, un travail sur les fiches sécurité et les étiquettes est à mener, les parfums d’intérieur répondant à la réglementation des produits chimiques.

Le confinement du printemps dernier a permis à Florian de développer son projet et de lancer son activité en août sous le nom d’Aden, mettant ainsi en avant son inspiration orientale. Pour l’instant, il ne dispose pas de local et travaille depuis son domicile à Varennes-sur-Seine (Seine-et-Marne).

Il commercialise ses parfums sur son site Internet, et souhaite développer la partie revendeur. « Vendre ce n’est pas mon truc ou alors dans ma propre boutique », note Florian Legrand qui poursuit en parallèle son métier de jardinier en auto-entrepreneur pour se dégager du temps et travailler sur ses futures fragrances.

Prochainement, il proposera un parfum à base de fruits (mangue, banane et melon).

« Outre ma gamme de parfums d'ambiance, j'aimerais créer à l’avenir des parfums d’intérieur personnalisés »

 

 

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité