Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Au Zénith d'Orléans, Axéréal exprime sa volonté de grandir

par Hervé Colin, mis à jour à 16:29
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Au Zénith d'Orléans, Axéréal exprime sa volonté de grandir

À l'issue de son assemblée générale statutaire, le groupe Axéréal a organisé le 14 décembre au Zénith d'Orléans (Loiret) et devant huit cents personnes, sa grande réunion d'information. Trois ans après la fusion avec ÉpiCentre, le groupe réaffirme sa volonté de croître.

Le dispositif est très similaire à celui déployé la semaine précédente par le groupe coopératif Scael à Chartres, mais cette fois, c'est Axéréal qui reçoit. Ainsi, le 14 décembre, le Zénith d'Orléans (Loiret) sert de cadre à sa grande réunion annuelle d'information organisée sur le thème « Anticiper pour plus de compétitivité ».

Plus de huit cents personnes sont les invitées du groupe coopératif et c'est la journaliste Sandra Freeman, comme l'an passé, qui anime l'événement.

« Axéréal doit grandir ! Axéréal va grandir ! », lance son président Jean-François Loiseau dans son discours introductif. Sur ce point, il annonce que, dans le cadre de son assemblée générale statutaire qui se déroulait un peu plus tôt, « la Cavap est devenue notre dix-septième province ».

Il ajoute : « Ce n'est pas évident de faire un choix, de changer de braquet, mais c'est la preuve d'une grande maturité. Et c'était vraiment intéressant pour eux d'avoir choisi Axéréal... »

À plusieurs reprises au cours de la réunion, est évoquée la volonté de grossir — ou de grandir — du groupe Axéréal. L'économiste Christian Saint-Étienne, qui intervient ensuite, n'y voit pas d'inconvénient.

Et le directeur général d'Axéréal, Philippe de Raynal, précise : « La question de la taille critique est au cœur de notre stratégie. Celle-ci est aujourd'hui la façon de défendre un espace de négociations avec nos clients et nos fournisseurs. C'est aussi ce qui assure notre crédibilité. Les autres ne nous attendent pas, nous, au milieu, il faut que l'on grandisse. Nous ne voulons pas être une variable d'ajustement... »

Pour y parvenir, Axéréal entend « utiliser les outils à sa disposition, comme le regroupement. Il y a encore deux cents coopératives en France », relève Philippe de Raynal, qui ajoute : « Ce processus de regroupement n'est pas terminé et doit continuer. Les partenariats que nous nouons sont des accélérateurs. »

Le directeur général ajoute ensuite, au sujet de l'internationalisation du groupe : « Nous sommes présents en Europe centrale pour une ouverture sur la Mer noire. Notre ambition est de doubler cette activité. »

Pour autant, Axéréal ne souhaite pas s'éloigner du terrain : « La proximité est une volonté et un effort de tous les jours. Tout repose sur l'osmose humaine des salariés et des adhérents », souligne le directeur général. « Vous accompagner dans le pilotage de vos exploitations est notre souci. Grandir ce n'est pas moins de coop, mais “mieux” de coopérative », argue-t-il en annonçant également qu'Axéréal a permis cette année une rémunération du capital social de ses adhérents de 6, voire 8 %...

Ainsi, sur le plan financier, « nous avons une évolution très saine depuis trois ans dans des contextes de marché très différents », analyse Stéphane Michel, le directeur du développement de la coopérative. Il donne quelques éléments : un chiffre d'affaires en progression et qui s'établit à 3,2 milliards d'euros, un excédent brut d'exploitation en hausse de 17 % à un peu plus de cent trente millions d'euros et un résultat d'exploitation qui grimpe également de 34 % pour s'établir à cinquante-huit millions d'euros.

On a par ailleurs appris qu'Axéréal a acquis, le 18 décembre, la totalité des titres de la société Agri-négoce et de ses filiales détenues par Ameropa.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages