Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Création de l'unique filière noix de la région en Loir-et-Cher

par Estelle Bescond, mis à jour à 11:59
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Création de l'unique filière noix de la région en Loir-et-Cher

Un groupe d’une vingtaine d’agriculteurs situés au nord de la Loire en Loir-et-Cher a constitué la première filière noix de la région Centre Val-de-Loire.

« J’ai un ami en Dordogne qui cultive des noix. Ca me tente bien d’en faire aussi. » Cette réflexion, Benoît Lonqueu se l’est faite en 2005. De fil en aiguille, le projet de créer une filière a mûri avec plusieurs agriculteurs du département. 

« J’ai 165 ha en grandes cultures sur des terres superficielles. Mon objectif a toujours été d’apporter de nouvelles cultures pour donner un avenir économique à mes parcelles argilo-calcaires en bordure de Cisse, une zone classée Natura 2000 : des asperges vertes et la semence potagère, devenue ma première activité », explique le producteur lors de la présentation officielle de la filière noix le 12 novembre sur ses terres, à Maves.

En 2010, l’agriculteur a entamé des démarches pour se familiariser avec cette culture en travaillant avec Hubert Désiré, conseiller à la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher. « Nous sommes allés dans le Lot rencontrer un technicien spécialisé » et l’aventure s’est poursuivie avec dix-neuf agriculteurs majoritairement en grandes cultures — dont deux en agriculture biologique — et tous déjà plus ou moins diversifiés (betterave à sucre, pomme de terre de consommation, grenaille, truffe, légumes de plein champ…).

Avec les premières plantations de vergers en 2011, ils ont posé les prémices de l’unique filière noix de la région Centre Val-de-Loire.

« Nous avons suivi plusieurs formations en Isère, Marne ou encore Tarn-et-Garonne. Tout le monde était motivé et il en manquait rarement à l’appel lors des déplacements », témoigne Damien Venot, agriculteur à Marchenoir.

Étendu sur une superficie de 180 ha, le groupe est divisé en trois secteurs au nord du département.

« Même si nous avançons ensemble, cette démarche est avant tout un projet personnel d’agriculteur. Donc chacun agit en réfléchissant aux conséquences que cette décision peut avoir sur sa propre exploitation », rappelle Benoît Lonqueu, responsable du groupe. En effet, ce pari un peu fou implique un apport financier important (estimé à 2,5 millions d’euros pour les 180 ha) — soutenu par des aides départementales, régionales et nationales — et une absence de retour sur investissement pendant sept à huit ans, après la première récolte prévue en 2017.

L’objectif affiché des producteurs est de produire cinq cents à six cents tonnes de noix sèches ou cerneaux, soit moins de 2 % de la production française (35 000 tonnes par an).

« La demande a augmenté de 40 % en dix ans donc les bassins historiquement producteurs de noix nous voient comme un acteur complémentaire et non comme un concurrent car ils ont peur de perdre des parts de marché », affirme Philippe Noyau, producteur à Nourray. 

Pour l’heure, le groupe noix 41 a décidé de commercialiser sa production au niveau local et, pour cela, il sera soutenu par la coopérative agricole Axéréal fruits et légumes. « Nous étions intéressés par cette diversification et nous avons vu l’impact positif de cette plantation pour l’environnement », explique Vincent Rogez, directeur de la coopérative.

La production de noix favorise en effet la biodiversité grâce au paillage du sol ou à l’enherbement du rang, et demande un apport en eau moins élevé que les grandes cultures avec le goutte-à-goutte ou la micro-aspersion.

« Elle présente aussi un atout nutritionnel. À terme, c’est un aspect sur lequel on pourra réfléchir mais l’idée est avant tout de développer une marque à fort ancrage régional et une gamme variée de produits innovants », ajoute Vincent Rogez.

Les dix-neuf agriculteurs ont encore du chemin à parcourir devant eux : acquisition de matériel spécifique, construction de l’unique station départementale commune française pour la post-récolte (nettoyer, écaler, sécher et stocker les noix). Que ce soit pour se lancer au niveau régional ou se développer à l’international, il n’y a bien qu’un mot d’ordre : « Ensemble, on est plus fort ! »

Pour en savoir plus sur l'itinéraire technique de la production de noix, cliquez ici !

Dans cette vidéo, Benoît Lonqueu, reponsable du groupe noix 41, parle de cette nouvelle filière :

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages