Etienne, un noyau dur dans les noix 

par Doriane Mantez, mis à jour à 12:04
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Etienne, un noyau dur dans les noix 

Agriculteur à Nourray, Etienne Noyau fait partie d’un groupe de vingt-deux Loir-et-Chériens à s’être lancés dans la filière noix. Sa première récolte est prévue début septembre.

En Gaec avec son frère Philippe et sa belle-sœur Patricia, sur la commune de Nourray, Etienne Noyau est un agriculteur qui fait le choix de la diversification, en harmonie avec le milieu et le respect de l'environnement.

« Au sein de notre exploitation familiale au bâti préservé, nous avons toujours été au moins trois associés, ce qui a facilité notre choix de développer une partie de notre activité en vente directe sur notre ferme et de créer plusieurs ateliers de diversification », indique l'agriculteur.

Aujourd’hui, le Gaec Le Böel de 250 hectares produit des céréales, asperges vertes sous la marque Chambord, semences, pomme de terre, noix et propose en vente directe des volailles, rillettes de volailles et du miel.

« Le bon côté de la diversification c’est que l’on ne s’ennuie jamais, on a plein de métiers différents. En revanche, on travaille à fond toute l’année », note-t-il.

Soucieux de « développer une façon de cultiver plus respectueuse de la nature tout en conservant une production régulière et performante », Etienne fait partie du groupe Techniques culturales innovantes (TCI) constitué par la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher.

Il développe : « J’essaie de placer la biodiversité au cœur de mon projet professionnel au travers de l’agriculture de conservation (dix ans de non labour) avec une dizaine de cultures en rotation, l’agroforesterie, le développement de parcours découvertes en partenariat avec la Ligue pour la protection des oiseaux… »

Il peaufine cette philosophie avec des voyages en France et à l’étranger : « Pour perfectionner ses productions il est toujours intéressant d’aller voir ailleurs comment ça se passe ».

Etienne ne rate jamais une occasion de découvrir une filière. Lorsque son ami Benoît Lonqueu, agriculteur à Maves, lui a exposé le projet des noix à l’automne 2010, il n’a pas hésité une seule seconde.

Plantés de 2011 à 2014, les premiers noyers devraient donner leurs fruits fin septembre de cette année (environ deux hectares à récolter sur seize hectares).

« Avec Philippe on aime les arbres, leur tranquillité. C’est une culture à part, pérenne qui se souvient de ce que tu fais d’année en année. Créer une noyeraie est un travail de patience, et une prise de risque avec la trésorerie car il faut bien attendre six à huit ans avant que l’arbre ne produise. »

Passionné par ces arbres, Etienne explique que les noyers sont de gros consommateurs d’eau, mais que paradoxalement ils ne craignent pas la chaleur. Selon lui, la taille est primordiale, pour éduquer et ainsi faciliter le ramassage mécanique.

« On fait en sorte que les branches passent du bois-vert au bois-bois pour, ainsi, avoir une vraie résistance en cas de vent fort. Lorsque l’on taille il faut penser à équilibrer en laissant 20 centimètres entre chaque branche, pour libérer de l’oxygène et être sûr de toujours avoir de la lumière », détaille-t-il.

Au sein du groupe noix, les producteurs se chargent de laver, sécher et stocker.

La commercialisation sera effectuée par la coopérative agricole Axéréal : « Chacun son métier, comme on dit. Le groupe est une bonne chose : on peut baisser les coûts, partager des idées, créer un réseau. Il y a une véritable émulation autour de ce projet qui est en train de faire émerger une micro-filière ».

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages