Un week-end à toute vapeur au Compa

par Laure Sauvage, mis à jour à 18:02
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Un week-end à toute vapeur au Compa

Le Compa a organisé les 29 et 30 juin à Chartres, sa 7e fête des tracteurs anciens entièrement consacrée aux prémisses de la mécanisation : Passion vapeur.

Après avoir consacré sa biennale des tracteurs anciens à Someca, Farmall, Ford, Lanz, Renault et aux tracteurs du plan Marshall, le Compa a dédié sa 7e édition, les 28 et 29 juin, aux débuts de la mécanisation avec Passion vapeur.

Les équipes du conservatoire de l'agriculture et de l'association des Amis du Compa ont réussi à faire venir à Chartres des machines exceptionnelles.

Hélas, en dépit de ses efforts, bridée par un manque de communication du conseil départemental et par le pic de canicule du samedi, la fête n'a pas rencontré le public escompté.

En effet, seulement un petit millier de personnes est venu admirer les machines exposées. Il y avait pourtant là de quoi s'immerger avec bonheur dans le passé de la mécanisation en général et dans celle de l'agriculture en particulier.

La vedette de cette fête a été sans conteste le célèbre fardier conçu par Cugnot en 1769, le premier véhicule automobile de l'histoire, dont chacun connait la silhouette puisqu'une gravure le représentant figure dans tous les bons manuels d'histoire. Inspiré par les recherches menées par Denis Papin, Thomas Savery ou Thomas Newcomen, Cugnot fut le premier à utiliser la force de la vapeur pour faire se déplacer un véhicule terrestre.

La machine que les visiteurs ont pu admirer est une réplique à l'identique de l'original — qui se trouve au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) à Paris —, construite en 2010 autour d'un projet initié par la commune natale de l'inventeur, Void (Meuse), et conduit par l'École des arts et métiers Paris-Tech.

Ses mensurations sont impressionnantes  : un empattement de 3,42 m, la longueur d'un but de football (7,32 m), 2,20 m de haut et autant de large, pour un poids de 3,2 tonnes. Il se déplace à la vitesse d'un homme qui marche grâce à son moteur à deux cylindres en ligne qui entraîne la roue avant, et de nombreux visiteurs ont pu en faire l'expérience. Son chaudron placé devant est chauffé au bois et il faut l'alimenter après une heure et demie de fonctionnement.

Aux côtés du fardier trônaient aussi de belles locomobiles routières, celles de Pecard, de Robert Bell ou d'Allchin, et d'autres — Breloux ou Merlin — destinées à animer des générateurs ou des outils, comme cette machine à sabots Baudin qui en a fabriqué tout le week-end.

La visite se poursuivait à l'intérieur du musée par la présentation d'une série de superbes modèles réduits, issus des collections du musée ou réalisées par des passionnés.

À l'image d'Yves Conan, venu de Bretagne avec ses répliques de machines fidèles et fonctionnelles ou de Gustave Vadé, collectionneur de Bonville, aussi minutieux qu'inventif. « Quand nous avons un souci, c'est lui que nous allons voir », a souligné Laurent Touche, le responsable de l'atelier de restauration du Compa.

À la manœuvre, comme toujours lors de ce type de manifestation, il a regretté bien sur le manque de public, mais s'est réjoui d'avoir vu des gens intéressés et surpris par la qualité, la beauté et l'efficience des machines présentées.

Hervé Colin

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages