Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Quand la ville devient « intelligente »

par Laure Sauvage, mis à jour à 15:48
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Quand la ville devient « intelligente »

Rendre la ville plus fonctionnelle et plus attractive grâce aux outils informatiques ? C’est possible, comme l’a montré la « journée numérique » du 8 octobre.

Après le numérique pour les champs - avec le festival de l’agriculture du futur à Châteaudun les 2, 3 et 4 octobre -, place au numérique pour les villes. 

Le 8 octobre, la chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) d’Eure-et-Loire organisait une « journée numérique » à Chartres. Point d’orgue de la journée : la remise des prix d’un hackathon* axé sur les « smart cities » (ou « villes intelligentes, connectées »), organisé le week-end du 25 septembre.

Pendant quarante-huit heures, trente-trois concurrents répartis en sept équipes devaient imaginer grâce à l’outil informatique des solutions pour rendre la ville plus attractive en matière de mobilité, de démarches administratives, de vie étudiante,…

C’est l’application My city pulse qui a gagné le premier prix. Elle permet de prendre le « pouls », d’une ville grâce à des capteurs placés dans des lieux touristiques, économiques ou commerciaux  stratégiques, et qui en mesurent l’activité.

Le maire de Chartres et président de l’agglomération, Jean-Pierre Gorges, n’a pas caché son enthousiasme pour ce projet : « Ca peut permettre à la ville de piloter le stationnement, la propreté, la sécurité… », commente-t-il. De façon plus générale, l’élu est convaincu par le concept de « smart city » : « On a des solutions pour offrir une ville intelligente en matière de stationnement, de paysage, de zones piétonnes… ».

Pour lui, une ville connectée permet d’« améliorer le confort des usagers et des entreprises », de « piloter les compétences de la ville », d’ « avoir de meilleurs services en diminuant les coûts ». Il a annoncé qu’il était prêt à être site-pilote pour « faire de l’hypercentre de Chartres un modèle de transformation de la ville ».

D’autres élus se sont exprimés, à l’instar de Jacques Lemare, vice-président du conseil départemental et président d’Eure-et-Loir numérique. Il a insisté sur la volonté du département de mettre les infrastructures numériques au service de l’économie, via le déploiement de la fibre optique et la modernisation des réseaux existants.

Laure de la Raudière, députée d’Eure-et-Loir et membre du conseil national du numérique, a évoqué l’importance d’accompagner les entreprises sur leur accès au numérique : « Toutes les entreprises doivent avoir un site web !  Sur les usages, il faut de la pédagogie, de l’éducation, de la formation aux niveaux national et local. »

Elle incite à utiliser les « ressources à proximité ». Comme, dans le Perche, l’école numérique « Wild code school », qui développe des partenariats avec les écoles : « c’est fondamental d’essaimer cette culture ! ».

La députée a aussi parlé agriculture : « On doit collectivement porter d’être l’un des premiers départements français en machinisme agricole. Pour cela, on doit intégrer le numérique ». Citant l’exemple du concours Agreen startup, elle a mis en avant « la croissance de belles pépites », vectrices de « développement économique ». « Le département les accompagnera », assure-t-elle.

Pascal Richez, de la CCI d’Eure-et-Loir, a pour sa part mis l’accent sur l’innovation comme « pilier de développement ». A ce titre, le Centre européen d’entreprise et d’innovation (CEEI) de la CCI, lancé en 2012, se donne pour mission d’accompagner des porteurs de projets, notamment sur les volets « du numérique, de la cosmétique et de la valorisation de la biomasse ».

La journée numérique du 8 octobre a aussi été ponctué par des tables rondes sur le thème de la transition numérique et des démonstrations d’objets connecté.

*Hackathon : concours de codage informatique. Le but est de créer, sur une durée imposée et par équipe, une application, un logiciel, un programme informatique qui répond à un problème ou à une thématique. 

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Festival de la Terre 2017

  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages