Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Le plan de soutien à l'élevage ne convainc pas

par Laure Sauvage, mis à jour à 10:17
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le plan de soutien à l'élevage ne convainc pas

Depuis deux semaines, les éleveurs manifestent partout en France pour dénoncer leurs difficultés à vendre leur production à un prix rémunérateur.

Dans la nuit de 20 au 21 juillet, 150 à 200 éleveurs d'Eure-et-Loir ont ainsi encerclé la sous-préfecture de Nogent-le-Rotrou avec des chariots de supermarché. Le 22 juillet, plus de cent agriculteurs de Loir-et-Cher organisaient des barrages filtrants à Chambord. 

En réponse, le gouvernement a présenté, le 22 juillet, un plan d'urgence de soutien aux éleveurs, qui se traduit par vingt-quatre mesures conjoncturelles et structurelles et six cents millions d'euros débloqués par l'Etat pour les éleveurs en difficulté :

Le lendemain, François Hollande s'exprimait à son tour pour affirmer son soutien à l'élevage français et à ses productions.

Ces déclarations n'ont pas convaincu la profession agricole. En région Centre Ile-de-France, des représentants agricoles ont rencontré le préfet le 27 juillet pour discuter du plan de soutien. Les éleveurs continuent d'exprimer leur désarroi. De nouvelles manifestations ont eu lieu, comme l'affrontement entre les Jeunes agriculteurs d'Ile-de-France et la caravane Cochonou, lors de la dernière étape du tour de France. Ou comme les barrages mis en place le 28 juillet à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir), suivis par le paillage de la mairie de la commune.

Dans une lettre datée du 28 juillet, le président de la FNSEA Xavier Beulin a pour sa part adressé une « lettre aux paysans », dans laquelle il écrit : « Nous avons besoin d'un grand plan de désendettement, de moins de normes, de contrats justes et équitables, mais aussi de prix, de prix et encore de prix ! ». Il interpelle notamment le gouvernement - « il faut le respect des accords conclus et vite passons aux réflexions et solutions d'avenir » - et la distribution et la transformation : « arrêtez vos jeux qui n'en sont pas et cessez d'user et abuser de votre pouvoir démesuré ». « La France mérite une agriculture debout avec des paysans fiers de leur métier », conclut-il. 

Stéphane Le Foll a annoncé, le 28 juillet, que les jeunes éleveurs en difficulté pourraient bénéficier d’un report du remboursement de leur dette. 

Matthias Fekl, le secrétaire d'Etat chargé du commerce extérieur, a échangé mercredi 29 juillet avec les professionnels du secteur et les ambassadeurs de plusieurs pays sur l’exportation des productions de viande françaises, un axe majeu du plan d'urgence.
Ce même jour, Manuel Valls a quant à lui rencontré une délégation d'agriculteurs du Gers
Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages