Aller au contenu principal

À 40 ans, l’AOP Selles-sur-Cher s’affirme davantage

L’AOP Selles-sur-Cher a fêté ses quarante ans lors des Journées gastronomiques de Sologne.

Le 24 octobre, à Romorantin. L’AOP Selles-sur-Cher a fêté ses quarante lors des Journées gastronomiques de Sologne.

Pour les quarante ans de la création de l’AOC Selles-sur-Cher, les professionnels de la filière n’ont pas fait les choses à moitié. Les 24 et 25 octobre à Romorantin, un stand était dédié à ce produit phare du département, protégé par une AOC depuis le 21 avril 1975, et devenu AOP en 1996.

« Les Journées gastronomiques de Sologne ont été l’occasion de mettre en avant notre produit et de le faire connaître davantage, même s’il est déjà bien implanté localement », explique Frédéric Bœuf, président de l’AOP Selles-sur-Cher.

Un vrai coup de projecteur a été mis sur ce fromage en forme de palet avant et pendant l’événement : articles de presse, passages en radio et reportages télévisés. « Aujourd’hui, la filière représente plus de trois cents emplois, elle participe donc au tissu économique local. C’est un terroir et un savoir-faire que nous voulons défendre », souligne son président.

Pour cela, l’AOP maintient son dynamisme par l’organisation de son concours national de fromages de chèvre et son développement : avec 980 tonnes produites par an, elle espère bien franchir la barre des mille tonnes cette année.

Le verdict sera connu début 2016. Ce développement passe aussi par un renouveau : « La consommation de fromages en plateau diminue d’année et année donc nous voulons montrer que le selles-sur-cher est aussi un fromage de cuisine ».

Aux Journées gastronomiques de Sologne, l’AOP a monté un partenariat avec l’association Cuisine en Loir-et-Cher sur le stand de la marque C du Centre afin de valoriser ce produit dans des recettes simples et originales, comme une purée de lentilles du Berry associée au selles-sur-cher.

La pérennité de l’AOP passe également par l’installation des jeunes, comme le souligne son président : « Sans lait, il n’y a pas d’AOP. C’est l’enjeu le plus important : maintenir la production de lait sur le territoire. »

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Cintrat
Le brasseur Emmanuel Cintrat passe à la vitesse supérieure
Emmanuel Cintrat, agriculteur et brasseur à Voise, a augmenté la capacité de production de sa bière artisanale, La Voisine.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Julien de Clédat et sa porte de ruche connectée
Passionné par l’apiculture, Julien de Clédat a décidé d’aider les apiculteurs à gérer leurs ruches grâce à sa porte connectée…
Publicité