Aller au contenu principal

78-92 : l’établissement interdépartemental prend vie

Les départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine ont donné vie à leur projet de fusion.

Vélizy (Yvelines), le 23 mars. Les élus départementaux des Yvelines et Hauts-de-Seine ont procédé à l’installation du conseil d’administration de l’établissement interdépartemental.

Yvelines et Hauts-de-Seine ne font (presque) plus qu’un. Mercredi 23 mars, les conseillers départementaux des deux départements voisins se sont réunis pour la séance d’installation du conseil d’administration de leur nouvel outil commun : l’établissement interdépartemental.

À Vélizy-Villacoublay (Yvelines), les élus ont d’abord procédé à l’élection du président dudit établissement.

Avec soixante-quatorze voix recueillies, c’est le président du département des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian, qui a été élu.

« Les Hauts-de-Seine et les Yvelines ont choisi aujourd’hui de prendre un train d’avance », a déclaré Patrick Devedjian : « Le contexte national est alarmant. Ce constat nous a conduit avec Pierre Bédier à proposer une alternative pour le développement de nos territoires. Cette structure interdépartementale nous permettra de nous engager sur des objectifs clairs et partagés. »

Le président du conseil départemental des Hauts-de-Seine entend faire de cet établissement public un « démonstrateur » de l’utilité du rapprochement entre les deux départements : « Il s’agit de faire la preuve de l’utilité de notre démarche sans idéologie. »

Élu vice-président de la nouvelle entité, le président du conseil départemental des Yvelines, Pierre Bédier, a affiché le même pragmatisme : « Si les conditions sont un jour réunies, alors la fusion est envisageable mais pour l’instant, il ne s’agit que de l’amorce d’un processus. Nous voulons d’abord créer les conditions d’un meilleur développement économique de nos départements. »

Les deux territoires travaillent depuis près d’un an à un projet de fusion, l’idée maîtresse étant de réunir leurs capacités humaines et financières pour porter conjointement de grands projets capables d’améliorer le quotidien des habitants.

Les Yvelines et les Hauts-de-Seine ont notamment une grande frontière commune et partagent de nombreux axes de transport — dont la Seine — qui sont, depuis toujours, des points de développement majeurs pour le territoire.

À noter : une place devrait être faite à la ruralité et à l’agriculture au sein de cet établissement interdépartemental puisque la vice-président des Yvelines en charge de ces questions, Pauline Winocour-Lefèvre, a été élue parmi les membres du conseil d’administration.

La prochaine réunion de cette nouvelle entité a été fixée au 30 juin à Nanterre (Hauts-de-Seine).

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Colza bas GES : une valorisation qui profite aux agriculteurs
Le groupe coopératif Scael a proposé à ses adhérents en 2020, des contrats pour valoriser au mieux du colza certifié bas GES…
Publicité