Aller au contenu principal

Accueil studieux pour les futurs apiculteurs

La chambre d’Agriculture d’Eure-et-Loir accueillait cette année la journée régionale organisée par l’Association de développement de l’apiculture en Région Centre.

Jean-François Billard et plusieurs apiculteurs ont fait partager leur passion pour ce métier, mais aussi leur savoir-faire à un public avide de se former (photo Adapic).

Comme chaque année, la journée régionale de découverte de l’apiculture a permis à plusieurs porteurs de projets de mieux connaître la filière.

La chambre d’Agriculture d’Eure-et-Loir a accueilli cette rencontre chez Jean-François Billard, apiculteur à Dammarie. « Notre profession ne dispose pas du même soutien technique que les agriculteurs. Le réseau est donc très important pour ceux qui s’installent » explique-t-il .

« C’est tout l’intérêt de l’Adapic (Association de développement de l’apiculture en région Centre) et de cette journée en particulier ».

Au total, 18 futurs apiculteurs ont participé à cette rencontre.

Tous ont un projet professionnel et la moitié sont d’Eure-et-Loir. Certains souhaitent en faire leur activité principale, mais plusieurs sont déjà professionnels agricoles et souhaitent ainsi se diversifier.

« Notre métier séduit et nous avons chaque année au moins une quinzaine d’inscrits à cette journée découverte » explique Estelle Delestra, ingénieure technique à l’Adapic. « Mais l’apiculture exige une vraie technicité et ce n’est pas toujours aussi simple qu’on peut se l’imaginer. Sur les quatre dernières années, trois ont été difficiles. C’est important de ne pas rester isolé, de connaître les interlocuteurs de la filière ».

Le matin, les participants ont pu visiter les installations de Jean-François Billard, puis plusieurs apiculteurs ont témoigné l’après-midi.

Un atelier interactif a également été organisé sur les risques de cette profession : économiques, climatiques, sanitaires.

« C’est important d’en prendre conscience et d’échanger entre professionnels sur la façon d’y faire face » souligne Louise Krolczyk, conseillère installation à la chambre d’Agriculture d’Eure-et-Loir.

Stéphanie Seysen

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité