Aller au contenu principal

Adèle Champdavoine, élue e-productrice préférée

Adèle Champdavoine, éleveuse de volailles fermières et maraîchère, a été élue « e-producteur préféré » de la région Centre-Val de Loire.

Pour la troisième année consécutive, le concours «  e-producteur préféré de votre région  », organisé par Pourdebon.com vient de dévoiler les lauréats régionaux élus parmi les 237 candidatures reçues.

«  Le concours a pour but de valoriser les producteurs de toutes les régions françaises et de faciliter la distribution de leurs produits au niveau régional et national  », explique le directeur général.

À l’issue de l’étape ultime de la dégustation à l’aveugle, c’est Adèle Champdavoine, gérante de la ferme du Couëtron à Arville, qui a remporté le concours pour la région Centre-Val de Loire.

Installée depuis huit ans sur la ferme familiale à Arville, Adèle produit des volailles fermières et des légumes de saison en vente directe.

Après avoir travaillé quelques années à Paris, la jeune femme a décidé en 2011 de changer de vie en devenant agricultrice dans le Perche. «  À 30 ans j’ai tout arrêté pour revenir, avec mari et enfants, dans la campagne vivre plus simplement et plus sainement  ».

Aujourd’hui, elle produit fruits, légumes, œufs et volailles qu’elle distribue directement à des chefs étoilés de Loir-et-Cher, de Paris, ainsi qu’à des particuliers, sur des réseaux de circuits courts depuis 2012.

Adèle a mis beaucoup d’énergie pour réintroduire la volaille de Contres et développer la vente directe. «  Ma grand-mère faisait de la vente directe sur les marchés il y a quatre-vingts ans. À croire que j’ai ça dans le sang  !  ».

Optimiste et passionnée, Adèle a de nombreux projets dans la tête et notamment la conversion bio de son exploitation (en cours depuis un an) pour proposer des produits encore plus en accord avec son idée de la culture et de l’élevage. «  J’ai envie de continuer à m’épanouir dans mon métier, lance l’agricultrice. Il y a encore beaucoup d’idées pour rentabiliser  : moderniser les choses, mécaniser, car pour le moment tout est manuel  ».

Comme chacun des lauréats, Adèle s’est vu offrir par Pourdebon.com des outils de communication digitale pour valoriser ses savoir-faire, une boutique e-commerce et la solution logistique clé en main pour rendre ses produits du terroir accessibles dans toute la France en quelques clics  !

«  Lui sera aussi consacrée une campagne de communication digitale d’une valeur de 5 000 euros incluant un shooting photo, une mise en avant de ses produits sur différents médias (750gr, Facebook, Google…) et auprès des partenaires Pourdebon.com via des jeux-concours, des recettes…  », précise le directeur général.

Doriane Mantez

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Publicité