Aller au contenu principal

Adèle Champdavoine, élue e-productrice préférée

Adèle Champdavoine, éleveuse de volailles fermières et maraîchère, a été élue « e-producteur préféré » de la région Centre-Val de Loire.

Pour la troisième année consécutive, le concours «  e-producteur préféré de votre région  », organisé par Pourdebon.com vient de dévoiler les lauréats régionaux élus parmi les 237 candidatures reçues.

«  Le concours a pour but de valoriser les producteurs de toutes les régions françaises et de faciliter la distribution de leurs produits au niveau régional et national  », explique le directeur général.

À l’issue de l’étape ultime de la dégustation à l’aveugle, c’est Adèle Champdavoine, gérante de la ferme du Couëtron à Arville, qui a remporté le concours pour la région Centre-Val de Loire.

Installée depuis huit ans sur la ferme familiale à Arville, Adèle produit des volailles fermières et des légumes de saison en vente directe.

Après avoir travaillé quelques années à Paris, la jeune femme a décidé en 2011 de changer de vie en devenant agricultrice dans le Perche. «  À 30 ans j’ai tout arrêté pour revenir, avec mari et enfants, dans la campagne vivre plus simplement et plus sainement  ».

Aujourd’hui, elle produit fruits, légumes, œufs et volailles qu’elle distribue directement à des chefs étoilés de Loir-et-Cher, de Paris, ainsi qu’à des particuliers, sur des réseaux de circuits courts depuis 2012.

Adèle a mis beaucoup d’énergie pour réintroduire la volaille de Contres et développer la vente directe. «  Ma grand-mère faisait de la vente directe sur les marchés il y a quatre-vingts ans. À croire que j’ai ça dans le sang  !  ».

Optimiste et passionnée, Adèle a de nombreux projets dans la tête et notamment la conversion bio de son exploitation (en cours depuis un an) pour proposer des produits encore plus en accord avec son idée de la culture et de l’élevage. «  J’ai envie de continuer à m’épanouir dans mon métier, lance l’agricultrice. Il y a encore beaucoup d’idées pour rentabiliser  : moderniser les choses, mécaniser, car pour le moment tout est manuel  ».

Comme chacun des lauréats, Adèle s’est vu offrir par Pourdebon.com des outils de communication digitale pour valoriser ses savoir-faire, une boutique e-commerce et la solution logistique clé en main pour rendre ses produits du terroir accessibles dans toute la France en quelques clics  !

«  Lui sera aussi consacrée une campagne de communication digitale d’une valeur de 5 000 euros incluant un shooting photo, une mise en avant de ses produits sur différents médias (750gr, Facebook, Google…) et auprès des partenaires Pourdebon.com via des jeux-concours, des recettes…  », précise le directeur général.

Doriane Mantez

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité