Aller au contenu principal

Agglopolys accompagne les rénovations énergétiques

Agglopolys a lancé depuis octobre 2020 le dispositif Rénov’habitat permettant d’accompagner des projets de rénovation énergétique. Une visite d’un chantier de rénovation a eu lieu à Blois jeudi 27 avril.

Dans le cadre du dispositif Rénov’habitat, la communauté d'agglomération de Blois, Agglopolys, accompagne de nombreux projets de rénovation énergétique performante des logements des particuliers. C’est le cas de la maison des années 1970 acheté par Chloé Duchaussoir et son compagnon Ugo Ballois. Afin de montrer les avantages d’une rénovation énergétique, Agglopolys avait décidé d’organiser une visite de ce chantier, jeudi 27 avril à Blois. De nombreux travaux y ont été effectués, l'isolation extérieure, l'isolation du plancher haut, des isolations au niveau de la toiture, le remplacement de la porte d’entrée, le remplacement de la chaudière gaz par une pompe à chaleur.

Des économies d’énergie

Au moment de l’achat, la maison avait la classe énergétique E. « Normalement, après les travaux elle sera classée A. Ce qui nous permettra de faire de grosses économies au niveau du chauffage », précise Chloé Duchaussoir. 79 % d’économies de chauffage sont estimées après travaux, soit 327 euros de chauffage par an contre 2 248 euros avant travaux. Même si le coût total des travaux s’élève à 80 000 euros, cette somme est absorbée chaque mois par les économies effectuées sur le chauffage. « Pour ce type de travaux il est possible pour tous d’obtenir un taux à prêt zéro. Ensuite, plusieurs aides sont accessibles. Pour cette rénovation, sur 80 000 euros, ce sont presque 22 500 euros d’aides qui ont pu être obtenues, soit 28 % du prix total », précise Françoise Bailly, vice-présidente d'Agglopolys en charge de l'aménagement et de l'habitat. Toutefois, pour arriver à obtenir ces aides, le travail est de longue haleine, mais en vaut la peine. « Nous avons commencé les démarches au mois de décembre 2021 et les travaux ont débuté en novembre 2022, il nous a fallu quasiment une année », explique la propriétaire de la maison.

Des démarches intéressantes

Après des renseignements pris auprès de l’Agence départementale information logement de Loir-et-Cher (Adil 41), le couple a par la suite continué ses démarches avec Dorémi, permettant ainsi aux artisans du groupement de venir faire des devis. « Pour bien réussir ses travaux de rénovation énergétique, il est nécessaire de suivre un cheminement précis. Chez Dorémi, nous avons des artisans qui ont la certification RGE nécessaire pour obtenir les aides de l’État », détaille Sandrine Leroy, directrice du groupement d’artisans Dorémi. Actuellement, une douzaine de dossiers de rénovation sont en cours auprès d’Agglopolys tandis qu’une dizaine sont en préparation. « Nous accompagnons régulièrement des porteurs de projet pour rénover leurs habitats. Ancienne longère d’exploitation agricole, maison ancienne des années 50 à 70, ainsi que tout autre type de logement peuvent être rénovés », affirme Denis Chale, chargé opérationnel de Rénov’habitat à Agglopolys.

Confort de vie

De leur côté, Ugo et Chloé sont ravis d’avoir entamé les démarches nécessaires pour rénover leur maison. « Nous avons déjà vu la différence cet hiver pendant les travaux. Le confort était bien présent », a souligné la propriétaire. De son côté, la directrice de Dorémi l’assure : « Quand nous entamons des travaux comme ceux-là, l’objectif est d’avoir une température optimale hiver comme été de 19 °C. Bien évidemment l’hiver, il est possible d’augmenter la température comme chacun le souhaite, mais l’objectif reste de permettre un confort de vie ainsi qu’une réduction de consommation d’énergie ».

+ d’infos :

Pour tout renseignement, contacter un conseiller Rénov’habitat au 02.54.56.49.99 ou par formulaire de contact sur le site d'Agglopolys.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité