Aller au contenu principal

Alain Denizet défriche des champs de l’Histoire

Professeur agrégé d’histoire-géographie, Alain Denizet consacre ses recherches à mettre en lumière les gens simples pris dans le courant de l’Histoire en Eure-et-Loir. Il a publié plusieurs ouvrages.

« Tous mes ancêtres sont paysans. Je suis le premier à avoir rompu la chaîne. »
« Tous mes ancêtres sont paysans. Je suis le premier à avoir rompu la chaîne. »

« Je ne serai pas celui qui écrira un énième livre sur Jean Moulin ou Madame de Maintenon, non, mon domaine, c’est faire l’histoire de ceux qui n’en ont pas. » C’est ainsi que l’historien eurélien Alain Denizet s’est penché d’abord sur le passé de l’arrière-grand-père de son grand-père, Aubin Denizet.

Il en tire son premier ouvrage, « Enquête sur un paysan sans histoire » : « J’ai fait une recherche exhaustive pour montrer tout ce que l’on pouvait trouver à partir des archives. De fait, on peut retracer ainsi la vie de n’importe quel inconnu... » Un travail qui sera reconnu par ses pairs.

Cet amoureux de la Beauce va donc défricher de nouveaux champs de l’Histoire, dans la lignée du travail d’un Alain Corbin. 

Même s’il a fallu pour cela rompre avec la tradition familiale : « Tous mes ancêtres sont paysans. Je suis le premier à avoir rompu la chaîne paysanne pour devenir professeur. J’étais plus cérébral que bricoleur », confesse-t-il.

Poursuivant la même veine, l’historien s’est ensuite penché sur ce que lisaient ces gens au tournant du XIXe siècle et il est tombé sur une mine d’or, un almanach : « Le Messager de la Beauce et du Perche », qui tirait à vingt mille exemplaires et dont la collection est conservée aux Archives d’Eure-et-Loir.

« J’ai cherché comment l’almanach pouvait formater l’esprit afin de comprendre quelle était la mentalité de ma grand-mère. C’était très strict, très moral à l’époque », relève-t-il.

C’est également dans cet almanach qu’il va trouver la matière de son dernier ouvrage.

Car le périodique a consacré quelques articles à un seul fait divers, l’affaire Brierre, un homme de Corancez jugé coupable du quintuple meurtre de ses enfants... « C’est une plongée dans le monde rural. Tout le monde parle, il y a des interviews, le procès. La couverture médiatique est extraordinaire. Et ce n’est qu’à partir de cette époque que l’on recueille la parole des humbles. »

Aujourd’hui, Alain Denizet a pour projet d’écrire un livre sur une femme sans histoire : « Mais ce sera plus difficile, il y a beaucoup moins de traces... »

Retrouvez Alain Denizet sur son site web !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Case IH : la qualité de récolte à tous les niveaux
La 7250 de Case IH est le modèle du constructeur le plus représenté dans la Marne. Cette moissonneuse, nouvelle génération d’…
Les colzas détruits par la grêle à la suite de l'orage du samedi 4 juin 2022.
Grêle : des centaines d'hectares détruits
Marieke et Dominique, David, Christophe, Nicolas… Pour une vingtaine d'exploitants du sud des Yvelines, la journée du samedi 4 …
En mai 2022 à Villeroy. La famille Codron dans la serre de fraises.
Saveurs fruitées à la Fraiseraie de l’étang
Depuis quatre ans, la famille Codron, à Villeroy, s’est diversifiée dans la production de fraises, et plus récemment de…
En fin de rencontre, les ministres sont repartis avec des fraises de ­l'exploitation Les Marais.
Sécheresse : trois ministres en déplacement dans le Loiret
La Première ministre, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ainsi que le ministre de l'…
L'Ideal 7 bénéficie d'une largeur de 3,50 m au transport même équipée de pneus de 800.
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse "qui tient ses promesses"
« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…
Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, revient sur la saison de fraises vécue par la coopérative qui regroupe vingt-trois exploitants.
Les fortes chaleurs ennemies des fraises
Rencontre avec Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, coopérative qui rassemble 23 exploitants à Fontaines-en-Sologne…
Publicité