Aller au contenu principal

Alain Denizet défriche des champs de l’Histoire

Professeur agrégé d’histoire-géographie, Alain Denizet consacre ses recherches à mettre en lumière les gens simples pris dans le courant de l’Histoire en Eure-et-Loir. Il a publié plusieurs ouvrages.

« Tous mes ancêtres sont paysans. Je suis le premier à avoir rompu la chaîne. »
« Tous mes ancêtres sont paysans. Je suis le premier à avoir rompu la chaîne. »

« Je ne serai pas celui qui écrira un énième livre sur Jean Moulin ou Madame de Maintenon, non, mon domaine, c’est faire l’histoire de ceux qui n’en ont pas. » C’est ainsi que l’historien eurélien Alain Denizet s’est penché d’abord sur le passé de l’arrière-grand-père de son grand-père, Aubin Denizet.

Il en tire son premier ouvrage, « Enquête sur un paysan sans histoire » : « J’ai fait une recherche exhaustive pour montrer tout ce que l’on pouvait trouver à partir des archives. De fait, on peut retracer ainsi la vie de n’importe quel inconnu... » Un travail qui sera reconnu par ses pairs.

Cet amoureux de la Beauce va donc défricher de nouveaux champs de l’Histoire, dans la lignée du travail d’un Alain Corbin. 

Même s’il a fallu pour cela rompre avec la tradition familiale : « Tous mes ancêtres sont paysans. Je suis le premier à avoir rompu la chaîne paysanne pour devenir professeur. J’étais plus cérébral que bricoleur », confesse-t-il.

Poursuivant la même veine, l’historien s’est ensuite penché sur ce que lisaient ces gens au tournant du XIXe siècle et il est tombé sur une mine d’or, un almanach : « Le Messager de la Beauce et du Perche », qui tirait à vingt mille exemplaires et dont la collection est conservée aux Archives d’Eure-et-Loir.

« J’ai cherché comment l’almanach pouvait formater l’esprit afin de comprendre quelle était la mentalité de ma grand-mère. C’était très strict, très moral à l’époque », relève-t-il.

C’est également dans cet almanach qu’il va trouver la matière de son dernier ouvrage.

Car le périodique a consacré quelques articles à un seul fait divers, l’affaire Brierre, un homme de Corancez jugé coupable du quintuple meurtre de ses enfants... « C’est une plongée dans le monde rural. Tout le monde parle, il y a des interviews, le procès. La couverture médiatique est extraordinaire. Et ce n’est qu’à partir de cette époque que l’on recueille la parole des humbles. »

Aujourd’hui, Alain Denizet a pour projet d’écrire un livre sur une femme sans histoire : « Mais ce sera plus difficile, il y a beaucoup moins de traces... »

Retrouvez Alain Denizet sur son site web !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité