Aller au contenu principal

Portrait
Albertine Gentou, la Seine-et-Marne au bout du stylo

Écrivaine, Albertine Gentou s’est inspirée et a dédié une partie de son œuvre à la Seine-et-Marne, département où elle vit depuis près de vingt ans.

Albertine Gentou.
Albertine Gentou.
© L.G.-D. - Horizons

«J’écris depuis que je sais lire », note d’emblée Albertine Gentou qui fut longtemps journaliste avant de se consacrer à ses propres ouvrages. Parisienne d’origine, elle s’est installée en Seine-et-Marne il y a près de deux décennies avec son époux artiste peintre, après à l’adoption de ses deux enfants malgaches. Elle a depuis consacré de nombreux ouvrages à ce département. Installée à Samoreau puis à Héricy, elle vit aujourd’hui à La Grande-Paroisse où elle a déménagé après le décès de son mari, souhaitant « un lieu avec une page blanche ».

Autodidacte

Autodidacte, elle a travaillé comme journaliste pour la presse écrite dès les années 1980 sous différents pseudos, dont celui de Pascale Jugé. « Je réalisais alors des portraits et des interviews de personnalités du monde culturel (Serge Gainsbourg, Karl Lagerfeld, Véronique Sanson, etc.) pour des médias tels que Libération, Rock&folk, L'Écho des savanes ».

À l’approche du changement de millénaire, Albertine Gentou se réoriente vers l’édition pour accompagner des témoins d’actualité. « J’étais ''en collaboration de'', tout en assurant la direction littéraire des éditions L'Harmattan. J’ai écrit une vingtaine de livres dans cette position ».

Au décès de son mari, survient un déclic qui l’incite à écrire ce qu’elle a envie. Ainsi, paraîtront successivement des ouvrages sur Louise de Vilmorin, Anne-Marie Javouhey, Rosa Bonheur, avant de se lancer sur les traces de 125 femmes de Seine-et-Marne. « J’adore effectuer le travail de recherche. On tombe parfois sur des pépites », explique avec passion Albertine Gentou.

Des polars locaux

Et depuis cinq-six ans, elle s’est lancée dans son rêve de petite fille en écrivant des polars. Avec son fils infographiste, ils ont aussi réalisé un livre-catalogue sur les œuvres de son mari, « un travail émouvant ».

Si parfois les personnages peuvent lui ressembler, voire prendre la forme de son avatar, « dès que le livre est édité, tout comme l’histoire qui le compose, il ne nous appartient plus », précise Albertine Gentou, qui bien qu’ayant beaucoup écrit sur des femmes, « a un rapport modéré au féminisme. Je me sens engagée mais beaucoup de choses ont évolué. Je suis plus dans le côté humanitaire que féministe ».

Romancière très attachée à son département d’adoption, qui l’inspire beaucoup, elle est ambassadrice de la marque Seine-et-Marne Vivre en grand, une évidence pour l’auteure de Pour l’amour de Fontainebleau.


Biographie

  • 1998 : écrit la biographie de Louise de Vilmorin.

  • 2004 : s’installe en Seine-et-Marne.

  • 2018 : sort son livre Rosa Bonheur.

  • Juin 2022 : premier polar.

  • Octobre 2022 : sort son livre Femmes de Seine-et-Marne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Philippe Girardot.
« Entretien des jachères en Seine-et-Marne : une seule et même date d’interdiction pour tout le département, du 10 mai au 1er juillet »
Le président de la commission faune sauvage de la FDSEA 77, Philippe Girardot, explique l'harmonisation les dates d’…
Marc Langé quitte la présidence de l'AIEL.
Irrigants : « J'ai annoncé que je me retirais de la présidence de l'AIEL »
L'assemblée générale de l'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) s'est déroulée le 25 mars à Chartres. Le point…
À La Boissière-École (Yvelines), le 14 mars. La responsable d'élevage de la Ferme de la Tremblaye, Bérénice Giot, a largement participé à la conception des nouveaux bâtiments de l'atelier bovin.
Ferme de la Tremblaye : une révolution opérée grâce aux nouveaux bâtiments
Au confins de l'Eure-et-Loir et des Yvelines, la Ferme de la Tremblaye a déménagé tout son cheptel bovins dans des bâtiments…
À Chaingy (Loiret), jeudi 14 mars. La FNSEA 45 a organisé une rencontre
pour mettre à l'honneur la filière orge brassicole.
Du grain d'orge à la bière, les coulisses d'une réalité agricole
À l'occasion de la Saint-Patrick, la FNSEA du Loiret a mis en lumière la filière orge brassicole. Rendez-vous était donné à la…
[VIDÉO] Arnaud Rousseau réagit après le congrès FNSEA
À l'issue des trois jours de congrès qui se sont achevés par un discours du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, jeudi 28…
« Betteraves 2024 : des semis sous pression »
Jean-Philippe Garnot, président de la CGB* Île-de-France, alerte sur l'absence de solutions face à la jaunisse virale de la…
Publicité