Aller au contenu principal

Alexandre Figère, Solognot fier de sa terre

Alexandre Figère, « Solognot pure souche », est la preuve que l’on peut allier passion et métier. Il se prépare à ouvrir le plus grand rassemblement de chasse de France.

Sa vie en ferait rêver plus d’un… Qui n’a jamais songé à allier passion et travail ?

Enfant du Loir-et-Cher, Alexandre Figère a vécu toute son enfance dans les entrailles de la Sologne. Né à Romorantin-Lanthenay, il a passé sa jeunesse dans le petit village de Saint-Viâtre à jouer, puis chasser, dans les bois épais de la « si jolie Sologne ».

« Chez moi la chasse c’est une histoire de famille. J’y ai été initié dès mon plus jeune âge. Mon grand-père et mon père étaient éleveurs de gibier et les tournées de livraisons dans les propriétés, au petit matin, n’avaient plus de secrets pour moi », témoigne-t-il.

Malgrè tout, Alexandre Figère n’a pas souhaité reprendre la suite des affaires familiales. Non pas par manque d’envie, mais plus par crainte du peu d’opportunités dans ce secteur très cloisonné.

À peine obtenu son BTS d’action commerciale, le jeune homme se retrouva dans le service évènementiel des Éditions Larivière, qui organisait à l’époque le Country show, célèbre salon de chasse parisien.

Il a pris les commandes du Game fair il y a dix ans. Il a su lui donner un second souffle avec le succès qu’on lui connaît aujourd’hui.

Sur trois jours, le Game fair, plus grande vitrine de la chasse en France, rassemble chaque année 80 000 spectateurs et plus de 500 exposants de différentes nations.

Un vrai record qui se déroule en Sologne sur le site du parc équestre de la fédération française d’Équitation à Lamotte-Beuvron.

« Je suis fier de lire dans les journaux, et pas les miens, que le Game fair est le rendez-vous incontournable de la chasse en France et je suis encore plus heureux qu’il se déroule pour la troisième année sur ma terre de cœur, véritable paradis pour cette activité », s’enorgueillit-il.

En plus de faire de l’événementiel, cet expert et féru de chasse est aujourd’hui éditeur et responsable du pôle chasse des éditions Larivière  « La presse ce n’est pas un métier facile, mais nous avons des titres dédiés aux passions et nous pouvons compter sur des lecteurs fidèles car mordus ».

Alexandre Figère revient régulièrement dans le département, humer les odeurs particulières et profiter des belles choses qu’offre la nature à chaque saison.« Même si je vis à présent à Paris, je reviens souvent me ressourcer en Sologne. Je suis un homme de la campagne, qui aime la quiétude et les balades en famille. La Sologne c’est cela. Et incontestablement il y a la chasse aussi. ».

La trente-sixième édition du Game fair se déroule ce week-end, du 23 au 25 juin, au parc équestre de Lamotte-Beuvron

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité